Savoir économiser l’eau au jardin

économiser l'eau au jardin

A La Réunion comme partout ailleurs, avoir un jardin, que ce soit d’agrément ou un potager, demande de l’attention, du temps mais aussi de l’eau ! Cela d’autant plus si ledit jardin possède une piscine ! Alors si l’on souhaite maîtriser sa facture d’eau et contribuer à préserver la ressource en « or bleu », il existe quelques petites astuces à mettre en œuvre pour y parvenir.

Chaque jour, chacun consomme (en France) plus de 100 litres d’eau potable, dont une très grande partie est utilisée pour arroser les plantes et le jardin, lesquels n’en demandent pas tant et se contentent sans aucun problème d’une eau douce. Et si l’on réduisait notre consommation d’eau au jardin ? Et si l’on mettait en place des alternatives toutes simples et ô combien bénéfiques ?

Bien choisir ses végétaux pour économiser l'eau

Il est certain que choisir des plantes gourmandes en eau ne s’inscrit pas réellement dans une démarche d’économie de la ressource en eau. Surtout lorsque l’on est une plante vivant à La Réunion et que le climat chaud qui règne toute l’année donne particulièrement soif quand on a les pieds en terre et la tête au soleil la journée entière. On peut ainsi privilégier certaines espèces résistantes à la chaleur, telles que l’agave par exemple, le dasylirion, l’echeveria, crassula et autres « plantes grasses », ou encore le gazania, le laurier rose, le lantana… qui contribueront à réduire votre dépense en eau tout en participant à rendre votre jardin tout beau.

Un brin d'organisation

Anticiper, réfléchir et penser à l’organisation de son coin potager peut se révéler très utile pour économiser l’eau. En regroupant les plantes ayant de gros besoins d’arrosage, vous optimisez et rationalisez ainsi la manœuvre, et chaque plante y trouvera son compte sans que vous ayez à arroser les quatre coins du jardin. Quant aux plantes se développant bien sans être trop arrosées, elles s’y retrouveront elles aussi. Et surtout, votre portefeuille vous dira merci !

Pour économiser l'eau : on paille...

En recouvrant le sol de votre potager d’un paillis constitué par exemple de déchets de tonte, de compost ou encore de fibres de coco, déchets de cacao ou paillettes de lin, vous limitez l’évaporation de l’eau. Sans compter qu’ainsi recouverte, la terre est abritée, elle a tendance à moins grimper en température et à rester fraîche et humide plus longtemps. Résultat : moins de besoins d’arrosage, et donc plus d’économies d’eau (on estime que l’économie peut atteindre jusqu’à 40%!). Mais pour cela, il importe d’avoir la main généreuse et de ne pas hésiter à recouvrir le sol d’un paillis de plusieurs centimètres de hauteur.

… et on récupère

S’il est une astuce à mettre en œuvre pour réduire sa consommation d’eau au jardin, c’est bien d’installer un système de récupération de l’eau de pluie. Une cuve reliée à la toiture de la maison par l’intermédiaire des gouttières peut ainsi récupérer une quantité d’eau considérable, cela d’autant plus à certaines périodes de l’année où l’eau tombe en abondance, comme c’est le cas pendant la saison des pluies de janvier à mars grosso modo. Cet or bleu collecté, au-delà d’être tombé du ciel et d’être gratuit, présente l’avantage d’être de très bonne qualité et tout doux pour les plantes qu’il arrosera avant de retourner à la terre poursuivre son cycle naturel.

Au compte goutte

Le problème avec l’arrosoir ou le tuyau d’arrosage, c’est que, bien souvent, on ne maîtrise pas parfaitement et encore moins précisément la quantité d’eau distribuée aux végétaux. Alors qu’à l’aide d’un système d’arrosage au goutte à goutte, plus de souci à se faire ! La quantité d’eau est parfaitement régulée et va directement au pied des plantes. Économique et efficace !

Pour économiser l'eau : arrosez au bon moment

Arroser vos plantes et vos légumes en pleine journée, quand le soleil est au plus haut et est vraiment très chaud ? Ce n’est pas la meilleure idée pour économiser l’eau. À peine versée aux végétaux, l’eau s’évapore. Et puis c’est aussi sans compter qu’avec « l’effet loupe » créé par la présence de gouttes d’eau sur les feuilles, celles-ci risquent de brûler.  En revanche, un arrosage à la fraîche, le matin ou le soir, est beaucoup plus pertinent et sera également nettement plus efficace. L’eau viendra en effet hydrater les plantes, et la déperdition due à l’évaporation sera sans comparaison.

Et la piscine ?

La meilleure solution si l’on souhaite ne pas avoir à enlever trop souvent d’eau dans la piscine pour nettoyer le filtre reste encore de retirer régulièrement les feuilles et autres végétaux à la surface de l’eau. On peut aussi installer un pré-filtre, qui prendra place entre la pompe et le filtre. Et on pense, si possible, à recouvrir l’eau afin de limiter là aussi l’évaporation.

Et puis, enfin, n’oubliez pas la règle du bon jardinier : “un bon binage vaut au moins deux arrosages!”. Autrement dit, n’hésitez pas à biner, sarcler, aérer, gratter le sol de votre jardin, entre vos plants ; l’évaporation de l’eau sera moindre. Vous pouvez même butter, c’est-à-dire constituer une petite motte de terre au pied de vos plantations, celle-ci permettra d’apporter une fraîcheur supplémentaire.

économiser l'eau au jardin
économiser l'eau au jardin