Nos 8 conseils pour bien débuter dans le jardinage

jardinage

Vous êtes attiré.e par la vie des végétaux ? Vous aimeriez débuter la culture d’un potager ? Mais vous ne savez pas par où commencer ou vous craignez de ne pas avoir la main verte ? Il est pourtant possible de se lancer dans le jardinage grâce à des conseils simples et de bon sens, avant de vous lancer dans des projets de plus grande envergure. Voici nos 8 conseils pour démarrer une activité de jardinage.

Choisissez le meilleur emplacement

Pour démarrer en jardinage et plus précisément par la culture d’un potager, commencez par définir la meilleure orientation possible pour vos futures plantations. Les plantes potagères ont besoin d’un bon ensoleillement, optez pour une surface exposée au sud, voire mieux au sud-ouest, pour éviter une terre trop exposée en plein soleil et trop sèche. Alors, vous favoriserez un bon rendement. Si vos plantes sont dans les meilleures conditions pour pousser, vous obtiendrez de bons résultats plus rapidement, ce qui vous motivera encore plus. Les jardiniers les plus expérimentés vous le diront aussi : choisissez un emplacement proche de chez vous, dans votre jardin idéalement, et où la terre est bonne.

Équipez-vous de bons outils de jardinage

Cela semble évident, mais dressez une liste des outils de jardin dont vous allez avoir besoin. Investissez notamment dans une fourche à bêcher, un râteau, une griffe, un arrosoir, un sécateur, des gants et du terreau adapté. À noter que si vous jardinez à plus petite échelle, sur votre terrasse ou balcon, prévoyez des d’acheter des pots et des billes d’argile à placer au fond. Investissez dans du feutre de drainage pour jardinière pour éviter le mélange du terreau avec les éléments drainant placés au fond du pot, et empêcher que les trous de drainage ne s’obstruent. 

Commencez par cultiver une petite surface

Pour démarrer, ne soyez pas trop ambitieux et faites le choix de cultiver une surface limitée (entre 10 et 30 m2), pas plus. Un bonne mesure : ne dépassez pas des rangées de 1 m de long par légume. Il est toujours plus encourageant d’obtenir de bons résultats sur une petite surface que de ne pas réussir à gérer une grande parcelle !

Réalisez un plan de plantation

Pour un potager, respecter des règles simples en matière d’association de végétaux. Par exemple, placez le poireau et la carotte côte à côte. Plantez des courgettes à côté de la ciboulette, du haricot, de l’oignon, de l’échalote, ou encore du petit pois. La tomate est très bonne amie avec l’oignon, la carotte, le chou, la salade et l’épinard. N’associez pas les courgettes et les tomates avec des concombres. Renseignez-vous sur le sujet, vous découvrirez que de bonnes associations au potager évitent la présence des insectes nuisibles, la prolifération de maladies et la concurrence entre légumes. Pratiquez la rotation des cultures pour éviter au sol de s’appauvrir.

Préparez le terrain

Dégagez bien le terrain sur lequel vous allez planter vos légumes. Retirer ainsi toutes les mauvaises herbes, les racines éventuelles, les cailloux et finissez en ratissant le terrain. Vous voilà prêt pour vos premières plantations ! À noter : il est toujours intéressant de connaître la composition de votre sol. Suivant le type de terre, n’hésitez pas à demander conseil dans votre jardinerie spécialisée pour y incorporer des éléments nutritifs.

Le paillage pour protéger la terre

L’île de la Réunion présente un énorme avantage : contrairement à La Métropole, on peut y faire pousser des légumes pratiquement toute l’année. Cependant, il reste important de protéger la terre de vos cultures en fonction des 2 grandes saisons que sont l’été et l’hiver austral. Par exemple, mettez en place un paillage épais pour éviter l’érosion et le lessivage en période de pluies. En période de saison sèche, le paillage protègera la terre du craquellement et retiendra l’eau en évitant son évaporation.

L’arrosage est important pour le jardinage

Il est nécessaire d’arroser vos premières plantations. Arrosez la terre avant la plantation et après. Si vous êtes un peu perdu.e sur le rythme de l’arrosage, dites-vous qu’il vaut mieux arroser moins souvent, mais copieusement. La remarque est valable pour les plantes en pleine terre ou en pot. Dans tous les cas, ajuster l’apport en eau en fonction de la plante cultivée.

Fertilisez les plantes

Vous pouvez nourrir vos plantes avec de l’engrais, en complément de l’arrosage. Les végétaux raffolent de 3 substances principalement : l’azote, le phosphore et le potassium. Ce que vous allez retrouver sous l’appellation « NPK ». Renseignez-vous bien au préalable sur la composition des engrais et la quantité à apporter. Une règle : nourrissez toujours une plante après l’avoir arrosée, sinon vous allez la brûler ! Vous pouvez aussi utiliser des produits naturels pour fertiliser vos plantes (thé, marc de café, cendres, fumier, humus, compost, etc.).

Pour conclure, sachez que l’un des plus grands atouts du jardinier est sa patience. Ne tablez pas sur des résultats immédiats ; évitez de démarrer avec des plantes compliquées à entretenir.