Les meilleures activités sportives à pratiquer avec son chien

activités sportives

Faire des activités sportives avec son animal de compagnie préféré présente de multiples avantages. Dans cet article, nous vous expliquons pourquoi la pratique du sport avec votre chien est bénéfique, quelles sont les activités possibles, ainsi que les précautions à prendre.

Les bienfaits des activités sportives à 2

Les activités sportives sont recommandées pour les chiens, elle leur permettent de limiter les risques de surpoids, les problèmes de diabète et osseux. Parmi les bienfaits réciproques :  une meilleure circulation sanguine, des articulations entretenues (votre chien vieillira mieux avec des ligaments fortifiés) et une meilleure proprioception, soit la capacité inconsciente à percevoir la position exacte du corps en 3 dimensions dans l’espace (éviter à votre animal d’adopter de mauvaises postures).

Des effets positifs sur la santé, et aussi sur le mental : votre chien réclame naturellement de jouer en faisant de l’exercice. De plus, certains chiens ont besoin de canaliser leur fougue : une pratique sportive avec leur maître va leur permettre de se dépenser.

Les activités sportives améliorent aussi la socialisation de votre toutou, satisfait ses besoins olfactifs (l’odorat de votre chien a besoin d’être sollicité) et renforce votre complicité. Une sortie sportive vous donne aussi l’occasion de parfaire l’éducation de votre chien. Ce dernier aura conscience que vous lui faites plaisir, tout en vous faisant plaisir à vous-même.

Les meilleures activités sportives à pratiquer avec son chien

Commencez par une promenade « active », c’est-à-dire avec des obstacles naturels pour en faire un terrain de jeu. Exemples : sauter des troncs d’arbres, des pierres ; monter des escaliers, faire un parcours entre des arbres, monter et descendre une pente naturelle, etc.

Si vous souhaitez passer au cran supérieur, essayez le Cani-cross. Équipé d’un harnais de traction pour le chien et d’une ceinture afin d’amortir les à-coups de Médor, vous allez courir ensemble. Un excellent exercice pour forcer maître et chien à adopter la même allure.

Le Cani-VTT est une discipline qui consiste à faire du vélo avec son toutou. Ce dernier va courir à vos côtés. Prévoir une barre qui permettra de relier votre canidé à votre vélo. Vous trouverez notamment dans le commerce des laisses amortisseur. Soit le chien est relié à l’avant du vélo : c’est lui qui tracte pour se dépenser pleinement, soit il est relié sur le côté, pour une course plus tranquille.

L’agility est un sport à part entière (des compétitions existent) : il s’agit d’un parcours d’obstacles (tunnels, bascules, haies…) qui mobilise la vivacité et la capacité d’analyse du chien. C’est une activité excellente pour dresser votre canidé, puisque vous allez devoir lui donner des ordres et des encouragements pour le guider.

Si votre chien réagit à la musique, essayez de pratiquer l’Obéissance rythmée ou Obé rythmée. Objectif : coordonner une chorégraphie avec votre animal préféré sur un air musical. Le chien apprend à mieux canaliser son énergie et vous à donner des ordres dans un cadre ludique.

Le frisbee ou disc dog est une activité très populaire. Votre chien doit ramener le célèbre objet en forme de soucoupe volante. D’autres disciplines, sportivement plus engageantes existent. Le sauvetage par exemple, dans lequel le chien doit retrouver le plus rapidement possible une victime ensevelie sous la neige ou des gravats, ou bien en train de se noyer. Le flyball consiste en un parcours d’obstacles de 4 haies rectilignes et successives que le toutou doit franchir le plus rapidement possible. Le chien doit ensuite appuyer sur un lanceur qui expulse une balle qu’il doit rattraper en plein vol, avant de sauter à nouveau les haies en sens inverse et ramener à son maître la balle. Dans le treibball, le chien doit emmener dans des buts de gros ballons de gymnastique, les ordres sont donnés à distance par le maître.

Les précautions à prendre

Pour pratiquer ces sports, il est conseillé d’attendre que le chiot grandisse et atteigne sa 1ère année et quelques mois supplémentaires (excepté pour la simple promenade). Le risque se situe au niveau des os pour le chiot : son squelette n’est pas encore complètement soudé. Le mieux est toujours de demander l’avis du vétérinaire avant l’introduction du sport : il vérifiera l’état du dos, des hanches et des coudes. Interrogez-le pour des exercices adaptés à la taille, la race, la forme et à l’âge de votre chien… Quand le chien devient trop vieux, des efforts trop intenses deviennent dangereux.

Attention également si vous possédez un chien de type brachycéphale, c’est-à-dire avec une face aplatie, comme les Bouledogues, boxers, pékinois, carlins, ou Shih tzus. Du fait de leur anatomie, ces chiens rencontrent des difficultés à respirer, un sport trop intense leur est déconseillé.

Un conseil : évitez de nourrir votre animal avant qu’il ne se dépense, laissez 1 bonne heure de battement pour le laisser digérer confortablement, la remarque étant aussi valable après le sport. Enfin, sachez que certains sports nécessitent une préparation physique à l’effort, comme pour l’homme : des éducateurs spécialisés sauront répondre à vos questions et proposent des stages afin de préparer les muscles de votre toutou !

activités sportives chien : agility
disc dog