Le rat comme animal de compagnie

rat

Contrairement à l’image caricaturale qui associe le rat à la saleté et à la maladie, ce rongeur qui fait partie des nouveaux animaux de compagnie (NAC) a tout pour séduire les petits et les plus grands. Focus sur un animal domestiqué qui est un véritable compagnon au quotidien. Comment rendre heureux votre rat et le garder en bonne santé ?

Les qualités naturelles du rat

Originaire d’Orient, le rat domestique descend du rat brun, le rattus norvegicus. Souvent précédé d’une réputation peu flatteuse, le rat domestique est pourtant le rongeur qui apprécie le plus la compagnie des humains ! Ses qualités : c’est un animal curieux, fidèle à son maître et très intelligent.

Une bonne nouvelle : il est très facile à apprivoiser et possède un comportement très doux. Il aime les caresses, les câlins et les jeux. Sociable, affectueux et joueur, si vous prenez chez vous un rat, il faudra absolument lui trouver un compagnon de jeu. C’est un animal grégaire : il a besoin d’interagir avec un congénère et se dépenser.

Par conséquent, privilégiez l’association de 2 femelles ou d’un rat mâle avec une ou plusieurs rattes, en vous assurant qu’ils ne puissent se reproduire (il peut y avoir une dizaine de rats par portée, stérilisation obligatoire). L’association de 2 rats mâles est plus complexe : une rivalité peut se nouer et il arrive que 2 individus s’entre-tuent. À savoir : le rat mâle est plus câlin que la femelle au tempérament très joueur et aventureux. Vous devrez aussi passer du temps avec votre animal, jouer avec lui tous les jours. Autrement, il risque de déprimer très rapidement.

Construire un cadre de vie adapté au rat

Pour que le rat puisse s’épanouir, il faut prévoir de préférence une cage à barreaux. Attention à l’espace entre les barreaux qui ne doit pas dépasser 2 cm, autrement le rat se sauvera. Surtout, n’utilisez pas une cage à souris ou à hamster : votre rat est plus grand et a besoin de jouer. Prévoyez donc un modèle de cage plus grand avec plusieurs étages et des espaces ludiques : tunnels, cachettes, roue, mais aussi un hamac, et des branches d’arbustes comme celles du noisetier.

Attention à l’hygiène : le rat y est très sensible. Ce qui suppose un habitat régulièrement nettoyé. La cage doit être au minimum nettoyée toutes les semaines. À savoir : le rat a une odeur assez forte, la cage et tous les accessoires sont à désinfecter régulièrement. En matière d’accessoires justement, avec les jeux, prévoyez également une gamelle pour déposer ses repas, un biberon régulièrement rechargé en eau et une cabane pour se reposer.

La litière est un élément essentiel de la cage. Elle doit avoir 2 qualités : douce au toucher pour que le rat ne s’abîme pas les pattes, et absorbante pour la matière fécale et l’urine. Pensez-aussi à l’odeur corporelle assez forte du rat : la litière doit aussi retenir les odeurs. Optez pour une litière de chanvre ou de lin (elles sont très absorbantes), ou de cellulose.

La température ambiante doit rester aux alentours de 22-23°C. Les rats sont très sensibles au refroidissement.

Alimentation et santé du rat

Pour être en bonne santé, votre rongeur préféré a besoin d’une alimentation équilibrée. Animal omnivore qui a une tendance pour les graines, il a besoin de 3 types d’apports : des protéines animales contenues dans les restes de viande, des vitamines que l’on retrouve dans les fruits et les légumes, et du magnésium présent dans les graines et les légumineuses. Dans votre animalerie spécialisée, vous trouverez des mélanges de granulés adaptés que vous compléterez avec les sources d’apport manquantes. Mettez aussi à disposition permanente de votre rat de l’eau fraîche, changée tous les jours. Soyez vigilant : certains aliments sont toxiques pour votre petit animal : les agrumes (oranges, clémentines, citrons, pamplemousses), l’amande amère, le kiwi, le poireau, la pomme de terre, les bulbes (ail, oignon, échalote), le chocolat et les boissons autres que l’eau.

De manière générale, le rat a une santé fragile. Il a une espérance de vie comprise entre 2 et 3 ans. Il peut être atteint par plusieurs types de maladies dont les plus répandues sont le mycoplasma pulmoris, une maladie présente chez tous les rats qui se déclenche lorsque l’animal est affaibli, et la dermatite, une inflammation de la peau. Autres problèmes de santé possibles : des tumeurs (tumeur mammaire à surveiller), la diarrhée, des parasites comme les poux, les puces et la gale. Bien entendu, il existe des traitements spécifiques à mettre en œuvre avec le vétérinaire. À savoir : le rat ne requiert aucun entretien particulier. Il fait lui-même sa toilette lorsqu’il se lèche.