Le jardinage en lasagnes

jardiner en lasagnes

Les lasagnes, bien sûr vous connaissez. Mais le jardinage en lasagnes, ça vous parle ? Parce que si cette pratique qui présente de nombreux intérêts tend à se développer, elle reste encore méconnue du grand public. Il s’agit en revanche d’une technique que les adeptes de la permaculture utilisent et apprécient de plus en plus.

Á l’image du célèbre plat italien, le jardinage en lasagnes consiste lui aussi à alterner différentes couches successives. La différence étant qu’ici, c’est la terre qui se régale ! La terre oui, qui bénéficie d’apports nutritifs riches grâce à la diversité des couches. Mais le jardinier aussi, qui voit ses efforts considérablement réduits, sans pour autant impacter la productivité du potager.

Le jardinage en lasagnes : vive les couches !

Le principe du jardinage en lasagnes est donc, vous l’aurez compris, d’appliquer sur le sol des couches de déchets verts et bruns dans le but, d’une part, d’enrichir la terre mais aussi de s’offrir de meilleures conditions de travail au jardin. Qui a dit que jardiner devait rimer avec trimer ?

C’est dans les années 90 qu’est apparue cette méthode, qu’a découverte un peu par hasard Patricia Lanza, une américaine qui s’est retrouvée dépassée par le travail du jardin au cours d’un été. Elle décide alors de déposer des cartons dans les allées de son potager afin d’empêcher l’herbe de pousser, puis de les recouvrir de fumier. Le lasagna bed était né !

Et avec lui de nombreux avantages auxquels les jardiniers prennent vite goût dès lors qu’ils y ont goûtés. Jardiner en lasagnes, c’est en effet :

– amender la terre et la rendre ainsi plus productive grâce aux apports de déchets verts et bruns

– arrêter de se casser le dos pour arracher les mauvaises herbes ou retourner la terre à coup de bêche

– rendre cultivables les sols à priori difficiles voire impossible à cultiver

 

Et en pratique, comment ça se passe ?

Pour réussir un beau jardin en lasagnes, il importe avant tout, comme en cuisine, de disposer des bons ingrédients. Dans ce cas précis, vous avez besoin de cartons (non imprimés et non plastifiés de préférence, pour éviter de répandre des substances toxiques dans le sol), de déchets verts, bruns et de déchets secs, autrement dit de tontes de pelouse, mauvaises herbes séchées, compost, paille…

Une fois que vous avez réuni tous les composants nécessaires à votre « lit de lasagnes », il ne reste plus qu’à se lancer !

Après avoir posé vos cartons sur le sol, recouvrez-les de déchets bruns (branches coupées ou broyées). Humidifiez-les et déposez par dessus une couche de déchets verts, que vous recouvrirez une nouvelle fois de déchets bruns. Pour finir, terminez votre lasagne par une belle couche de compost. N’hésitez pas à alterner de copieuses couches (entre 5 et 10 centimètres pour chacune), en gardant à l’esprit que leur volume diminuera ensuite progressivement.

Et comme en cuisine, où l’équilibre entre les saveurs est de mise pour obtenir un plat réussi, il importe de surveiller l’équilibre entre azote et carbone dans le jardinage en lasagnes. Et pour cela d’alterner les couches de végétaux selon leur teneur en azote et en carbone donc. Sachez à titre d’exemple que la tonte de pelouse, les orties ou encore les pissenlits sont riches en azote. Les déchets d’arbres et d’arbustes ou les aiguilles de conifères sont quant à eux riches en carbone. A vous de trouver le bon dosage et le bon équilibre !

Et voilà, prêt à planter !

Le lit de lasagnes est terminé ? Alors le jardin est prêt à être planté, cela sans bêchage préalable ou autre étape physique et fastidieuse. Il suffit donc de planter directement dans le compost. Veillez à respecter une distance raisonnable entre chaque plant de légumes, fleurs, arbuste… Sans oublier d’arroser pour faciliter la prise et le développement des plantes.

Au fil des semaines, le lit de lasagnes va peu à peu s’affaisser, au fur et à mesure de la décomposition des déchets verts. En parallèle, la terre va quant à elle s’enrichir grâce au travail des micro-oganismes et des petits habitants du sol (les vers de terre) qui vont généreusement et gracieusement aérer et retourner la terre.

jardinage
potager en lasagnes