Le Bougainvillier : spécificités et entretien

bougainvillier

Le Bougainvillier ou La Bougainvillée, pour désigner la fleur de cet arbuste, est très populaire sur l’île de la Réunion. On le retrouve dans les jardins créoles, les parcs… Il est souvent utilisé comme une haie pour délimiter une surface de propriété, le long d’une clôture par exemple. Les couleurs éclatantes de ses fleurs ne laissent pas indifférent ! Zoom sur cette plante originale qui continue de fasciner les amoureux de la flore.

Origine du Bougainvillier

On se demande d’où peut bien venir le nom de cette plante ?  Elle fut découverte en 1767 au Brésil par le médecin naturaliste du voyage Philibert Commerson, qui lui donna le nom du chef de l’expédition à laquelle il participa et durant laquelle il découvrit cette plante, Louis-Antoine de Bougainville. C’est à l’occasion d’une escale à l’Isle de France (Ile Maurice) que Philibert Commerson retrouve son ami Pierre Poivre, alors Intendant des Isles de France et de Bourbon, en charge du développement économique, qui le convainc de quitter l’expédition pour rester l’aider à développer la culture « d’épiceries » sur les Iles de Mascareignes (Maurice, Réunion et Rodrigues).

Depuis son introduction à La Réunion, le bougainvillier fait partie de la culture réunionnaise. Les bougainvilliers habillent les façades des maisons et des buissons sur toute l’île. Il est cultivé de différentes manières : sous forme de petits arbres ou d’arbustes grimpants. Il existe même un dicton qui dit qu’introduire des fleurs de bougainvillier dans la maison porte malheur.

Une plante originale

Le bougainvillier appartient à la famille des nyctaginacées. 18 espèces ont été répertoriées à ce jour. C’est un arbuste épineux grimpant qui peut atteindre plusieurs mètres de haut. En général, ses tiges s’accrochent aisément à n’importe quel support, c’est pourquoi il n’est pas rare de le voir s’élever le long d’une palissade ou recouvrir des pergolas. Il est aussi utilisé comme une haie défensive ou sous forme de massif.

Le charme du bougainvillier vient de ses bractées, des grappes de fleurs aux couleurs magnifiques et variées : du blanc au violet en passant par l’orange, le rose, le rouge, voir même le panaché rose et blanc ou rose et orange. Les bractées entourent des fleurs minuscules et blanches. Le feuillage caduc du bougainvillier présente un panaché couleur vert/crème ou vert/ blanc.

Culture et entretien du Bougainvillier

Comment planter mon bougainvillier ? Le climat tropical de La Réunion permet de le planter en pleine terre (la plante ne résiste pas du tout au gel) ou dans un bac. Il supporte tous les types de sol à condition qu’ils soient bien drainés. Plantez-le proche d’un support pour qu’il puisse grimper. Accrochez, par exemple, des rangées de fil métallique ou de ficelle contre la surface que vous voulez couvrir. Le bougainvillier aime être exposé en plein soleil, endure la sécheresse et pousse tout aussi bien à proximité du littoral. Évitez une exposition au vent.

Quel entretien ? Optez pour un arrosage régulier et modéré. Lorsqu’il grandit, arrosez-le 1 à 2 fois par semaine et 1 fois tous les 15 jours en période hivernale. Si vous arrosez un bougainvillier en pleine terre, le sol doit avoir le temps de sécher entre chaque arrosage. Pendant la période de floraison, limitez l’arrosage : les fleurs se multiplient en période de sécheresse. Vous reprendrez un arrosage plus régulier au moment de l’apparition des premiers boutons.

Quand fleurit mon bougainvillier ? Toute l’année, mais il faut savoir que le pic de floraison a lieu en saison sèche et que la floraison ralentit en période très pluvieuse. L’humidité et la longueur des jours influencent la floraison. La taille n’est pas indispensable, car elle limite les chances de floraison. Si vous devez néanmoins le tailler pour harmoniser sa forme, faites-le au début de la saison des pluies. Enlevez les parties sèches et fanées.

Santé du Bougainvillier

Le bougainvillier est une plante assez résistante aux maladies. Comme d’autres plantes, ses ennemis sont les chenilles (en particulier les cochenilles farineuses), les pucerons et les acariens. Les signes qui peuvent vous inquiéter : un jaunissement des feuilles qui peut traduire un excès d’eau ; une chute des feuilles souvent liée au manque de luminosité. Vous pouvez fertiliser votre bougainvillier en demandant conseil dans votre jardinerie spécialisée.

Comment multiplier le bougainvillier ? En général, la multiplication se fait par bouturage de rameaux ligneux. Cependant, il est aussi possible de pratiquer le greffage d’œil et le marcottage.

bougainvillier
bougainvillier