Le Beaucarnea : conseils pour le cultiver et l’entretenir

beaucarnea

Le Beaucarnea : une silhouette originale

Le Beaucarnea (Beaucarnea recurvata Lem), plus communément appelé Pied d’éléphant ou Arbre bouteille, est un arbuste bien connu des réunionnais et originaire du Mexique et de l’Amérique Centrale. Le terme recurvata fait référence à la forme retombante de ses feuilles. La base de son tronc renflée, et son écorce striée, fait effectivement penser à un pied d’éléphant, voir à un palmier bouteille.

Le Beaucarnea possède un look très graphique dû à son tronc en forme de bouteille, son écorce éclatée, et sa houppe de feuilles vertes qui retombe. Ces dernières sont vert foncé, coriaces, longues et fines. Il s’agit donc d’une très belle plante à posséder dans son intérieur ou au jardin, puisque le climat tropical de l’île lui convient très bien. D’ailleurs, en extérieur, le pied d’éléphant ne s’adapte qu’aux climats tropicaux. On peut encore trouver le Beaucarnea dans certains jardins créoles.

S’il grandit très lentement, le Beaucarnea peut quand même atteindre 4 à 6 m de haut. Jeune, il ne produit pas de fleurs, elles n’apparaissent que sur les sujets âgés, formant une inflorescence de 75 à 110 cm de long. Les fleurs individuelles peuvent être nombreuses, mais sont insignifiantes. Sur l’île, le Beaucarnea apprécie le climat des Bas. À noter : l’arbre bouteille accepte une exposition en plein soleil et la proximité de la mer.

Conseils pour cultiver et entretenir le Beaucarnea

Le Pied d’éléphant est caudiciforme, c’est-à-dire qu’il a la capacité de stocker de l’eau dans une partie de sa tige appelée caudex. Cette disposition de la nature lui permet de survivre naturellement dans des milieux très secs. Par conséquent, le Beaucarnea est une plante qui ne réclame que très peu d’eau.

Si vous n’avez pas de jardin pour le planter, l’arbre bouteille s’adaptera tout aussi bien en intérieur, dans un pot ou dans un bac sur un balcon, mais toujours isolé. Pour une culture en pot, choisir un contenant plutôt étroit (il préfère !) qui mettra son tronc spécifique en valeur. Vous pouvez le fertiliser chaque mois avec un engrais plante verte dilué à 3g/l pour un bon entretien. S’il est en pot, arrosez votre plante 1 fois par mois ; s’il fait très chaud, arrosez-la 2 fois par moi. À savoir : le Beaucarnea supportera toujours mieux un manque d’eau qu’un excès d’arrosage qui pourrait faire pourrir ses racines.

En extérieur, le Beaucarnea apprécie un climat modéré ou sec. Il supportera même un sol aride, à condition qu’il soit bien drainé, voir même sableux. Sachez ainsi qu’il est tout à fait possible de prélever une petite portion de bulbe et de lui faire prendre racine dans un terreau de nature sableuse. Au jardin, il ne doit presque jamais être arrosé : la plante a besoin de piocher dans ses ressources pour se sentir bien. Notez qu’elle peut résister à des températures rigoureuses, jusqu’à +10 °C, mais pas en dessous !

Au niveau de la taille, si votre arbuste est installé en intérieur, vous pouvez réduire la longueur de ses feuilles et coupez celles qui partent en diagonale pour leur permettre de continuer à s’enrouler.

Maladies et parasites

Les cochenilles sont l’ennemi du Beaucarnea, même si notre arbre bouteille est une plante assez robuste. Si donc vous apercevez des cochenilles farineuses, ce peut-être le signe d’une humidité de l’air trop faible. Si votre plante est en intérieur, vaporisez régulièrement ses feuilles avec de l’eau.

Si les racines de la plante pourrissent, une eau stagnante peut en être la cause, de même que si vous vous apercevez que les feuilles jaunissent et que le tronc devient mou. Si votre arbre bouteille est dans un pot, percez le fond et placez un lit de gravier ou des billes d’argile. Ces dernières vont éviter que l’eau d’arrosage stagne au fond du pot. Si les extrémités des feuilles brunissent, votre Beaucarnea est peut-être placé dans un courant d’air ou près d’une source de chaleur.

beaucarnea
beaucarnea