Installer une ruche dans son jardin

installer une ruche

Produire du miel dans son jardin, un rêve à portée de main ! Pour démarrer la production de miel, vous allez devoir installer une ruche dans le jardin. Retrouvez nos conseils pour installer votre 1ère ruche. Un geste qui n’est pas anodin, puisque vous allez contribuer à préserver la présence de cet insecte qui assure 80 % de la pollinisation et donc de la reproduction des plantes à fleurs. Alors, prêt à vous lancer dans l’aventure ?

Comment installer sa ruche ?

Avant de commencer l’installation, renseignez-vous auprès de votre mairie ou de la préfecture pour connaître les conditions d’installation de votre ruche. Une distance minimum est en effet préconisée entre la ruche et la limite de votre jardin. Selon l’endroit où se trouve votre terrain, ces conditions d’installation peuvent varier. Exemple : si vous habitez à proximité d’établissements publics à caractère collectif.

Faut-il avoir un jardin immense pour installer une ruche ? La réponse est non. De toute façon, les abeilles butineuses iront au-delà de votre jardin pour recueillir du nectar. Il faut simplement qu’elles puissent avoir un « couloir d’envol », soit un espace suffisamment dégagé devant l’entrée de la ruche d’au moins 10 mètres.

Pour installer votre ruche, choisissez un emplacement assez dégagé et loin des branches d’arbres. À éviter : les endroits exposés au vent, trop à l’ombre et humides. Idéalement, installez votre ruche près d’une haie qui fera brise-vent. Quelle exposition pour votre ruche ? Vous devez placer l’entrée de la ruche à l’est ou au nord-est. En se levant, le soleil éclaire la planche d’envol, encourageant les butineuses à partir. Une astuce : surélever légèrement l’arrière de votre ruche de façon à évacuer la condensation qui se forme chaque matin avec la chaleur du soleil.

 2 autres conditions sont nécessaires pour garantir des conditions de vie idéales à la colonie d’abeilles : un point d’eau à proximité, les abeilles ont besoin de s’hydrater tous les matins ; et la présence de grands arbres fruitiers pour permettre aux abeilles butineuses de se repérer sur le chemin du retour. La présence de fleurs à butiner dans le jardin est un gros plus : vos abeilles seront heureuses de commencer par recueillir le suc des fleurs près de leur ruche.

Pensez à votre environnement de vie : sécuriser l’accès à la ruche si vous avez des enfants ou des animaux domestiques. Les abeilles ne sont pas naturellement agressives, mais si la ruche est déplacée ou se renverse, elles peuvent se sentir menacées et piquer.

Enfin, si vous vous décidez pour installer 1 ou 2 ruches supplémentaires, peignez vos ruches avec des couleurs différentes, ou alors orientez-les différemment, car chaque colonie a sa ruche. Vous éviterez ainsi des affrontements et des pillages de miel pouvant conduire jusqu’à la mort d’un essaim.

Comment débuter ?

En installant une ruche et un essaim, vous devenez aux yeux du législateur éleveur d’animaux. Par conséquent, vous devez réaliser une déclaration de ruches dès l’installation de la 1ère colonie. Une démarche qui permet l’obtention d’un numéro d’apiculteur.

Achetez un essaim

Pour votre 1ère ruche, vous allez acheter un essaim d’abeilles à des revendeurs ou directement à des apiculteurs. Vous allez aussi investir dans une ruche. Dans une enseigne de jardinerie/animalerie spécialisée, vous pourrez obtenir des conseils pour le choix de la ruche et son installation. Les ruches sont en général vendues avec plusieurs éléments : une caisse, un plancher, un toit, un plateau (couvre-cadres sans aération), un trou de vol, et le corps de la ruche où seront insérés des cadres que vous remplirez au préalable de cire gaufrée. Les cadres sont essentiels puisqu’ils vont servir de support à la colonie pour la construction des rayons, ils sont aussi le lieu de stockage du miel que vous prélèverez. Sachez que seuls les cadres installés dans la partie supérieure de la ruche, qu’on appelle la hausse, seront prélevés à l’occasion de la récolte du miel. Les abeilles ont en effet besoin d’une réserve de miel suffisante pour se nourrir et reprendre des forces pendant l’hiver austral.

Que faut-il prévoir d’autre ? Une vareuse. C’est une combinaison comprenant une protection pour la tête. Il est d’ailleurs recommandé de se faire piquer une fois par une abeille, pour savoir si vous êtes allergique. Investissez dans des gants et un enfumoir. Ce dernier une fois allumé produit une fumée qui va pousser les abeilles à sortir de la ruche pour se préparer à affronter ce qu’elle croit être un incendie dans la ruche. C’est à ce moment-là que vous pourrez récupérer tranquillement vos cadres. D’autres accessoires sont nécessaires (lève-cadre, combustible pour l’enfumoir, hausse, grille), des éléments que vous retrouverez dans votre magasin spécialisé. Avant de vous lancer dans l’aventure, il est nécessaire de posséder un minimum de connaissances en apiculture. Formez-vous en lisant des manuels sur le sujet ou échangez avec des apiculteurs.

installer une ruche
miel