Rosier

Rosa x

Des fleurs toute l’année. Large choix de couleurs et de formes. Culture plus facile dans les Hauts. Massif, isolé, bordure.

Catégorie :

Généralités

Des fleurs toute l’année. Large choix de couleurs et de formes. Culture plus facile dans les Hauts. Massif, isolé, bordure.

Découvrez-moi

Description
Fleur préférée des français, la rose est depuis le Moyen-âge synonyme de beauté et de séduction. Elle est de toutes les fêtes et les bouquets, inspire les parfumeurs, les couturiers, poètes et peintres. Et si ses infinies nuances de couleurs et de parfums sont souvent subtiles, sa culture n’est pas délicate et demeure à la portée de tous, à conditions de suivre quelques techniques de base. Que ce soit pour fleurir un petit massif ou couvrir une pergola, il y a forcément de la place pour un rosier autour de chez vous. Certains se cultivent même très bien en pot. Avec plusieurs milliers de cultivars, sans cesse enrichis de nouvelles obtentions plus résistantes, plus originales, plus florifères, difficile de ne pas tomber sous le charme. Enfin si les bouquets engendrent parfois la frustration d’être éphémères, le rosier, lui, est bien vivace et vous offre chaque année ses fleurs, renouvelant le plaisir des sens.

Période de floraison
toute l’année

Couleur de floraison
blanche, rose, rouge, jaune, violette, orange…

Type de feuillage
caduc

Couleur du feuillage
vert

Hauteur adulte
80 cm à 3 m selon les variétés

Etalement
50 cm à 2 m selon les variétés

Utilisation en cuisine
confiture / gelée, pâtisserie, sirop

Particularités
parfumé, fleur à couper

Cultivez-moi

Conseils de culture
Plantez vos rosiers au soleil à l’abri du vent et des embruns en sol riche, profond et bien drainé, enrichi une fois par an par du fumier. Assurez-vous que le point de greffe est au-dessus du sol pour éviter le développement de gourmands. Les rosiers apprécient un climat modéré avec une fraîcheur hivernale un peu plus marquée. Ils sont donc plus fréquents dans les Hauts. On peut également les cultiver dans les Bas mais les fleurs risquent d’être de plus en plus petites. Surveillez les pucerons, les acariens, l’oïdium ou les tâches noires.

Conseils de taille
Après une floraison, n’hésitez pas à tailler sévèrement en ne laissant que 2 à 3 yeux sur chaque branche principale.

Exposition
soleil

Rusticité
rustique

Type de sol
riche, profond, bien drainé

Humidité du sol
normal, modérément humide

Utilisation au jardin
bordure, couvre-sol, talus, tonnelle, pergola, mur…, isolé, massif

Distance de plantation
70 cm

Un peu de botanique

Origine
Les rosiers cultivés sont nés des hybridations d’une dizaine d’espèces sauvages. Les obtenteurs, au cours des siècles, ont sélectionné les géniteurs pour certaines de leurs qualités. Ainsi, le caractère remontant (c’est-à-dire l’aptitude à fleurir plus d’une fois dans l’année) de certaines variétés implique des ancêtres chinois. D’autre part, une floraison parfumée se manifeste chez les descendants de Rosa indica ou des rosiers de Damas. La robustesse de la plante sous nos climats et un beau feuillage proviennent de parents européens.

Famille botanique
Rosaceae

Un peu de botanique
Qui dit « Rosa » dit « Rosacées », une bien vaste famille qui comprend d’autres stars des jardins : fraisiers, cerisiers ou encore pommiers, ronces et potentilles. Typique de la famille, les fleurs comprennent 5 sépales verts, 5 pétales (chez les espèces sauvages) et de nombreuses étamines. Les fruits sont des akènes et demeurent cachés au coeur d’un faux fruit, appelé cynorhodon. Cette double enveloppe des graines est issue du développement du réceptacle floral. Le genre Rosa comprend 100 à 200 espèce d’arbustes à fleurs blanches, roses ou plus rarement jaunes, toujours entomophiles, c’est-à-dire pollinisées par les insectes. Les feuilles sont caduques, à 5 ou 7 folioles ovales ou pointus, souvent dentés, avec à la base du pétiole deux petites ailettes caractéristiques appelées stipules. Les tiges portent en général de nombreuses épines.

Le saviez-vous ?
Rosa, rosa, rosam… Comme en latin, au jardin les roses se déclinent aussi ! Les milliers de variétés aux qualités et utilisations différentes sont communément agrégées en grands groupes. On parle ainsi des rosiers botaniques, grimpants, lianes et paysage mais c’est dans le groupe des rosiers buissons que l’on trouve le plus de diversité, parmi les hybrides modernes, aux fleurs groupées ou dans les hybrides de thé aux boutons solitaires ou par 3, excellentes fleurs coupées. Ces distinctions permettent d’adapter au mieux les soins à procurer, comme la taille. Si vous offrez des roses en bouquets, n’oubliez pas qu’elles s’offrent par nombre impair et que chaque couleur a son sens dans le langage des fleurs. Des beautés à croquer ! Si vous ne traitez pas les roses de votre jardin, glissez quelques pétales dans vos salades, infusions et desserts. Pour croquer à pleines dents une vie que vous verrez… en roses !

Retour vers toutes les fiches