Amaryllis

Hippeastrum sp.

Les hippeastrums, encore appelés amaryllis, nous offrent une floraison spectaculaire et éclatante après l’hiver austral. Les grandes fleurs de ce bulbe éclosent à partir de septembre et nous régalent de tons de rouge pur et vif ou nuancé, de blanc et de rose.

Catégorie :

Généralités

Les hippeastrums, encore appelés amaryllis, nous offrent une floraison spectaculaire et éclatante après l’hiver austral. Les grandes fleurs de ce bulbe éclosent à partir de septembre et nous régalent de tons de rouge pur et vif ou nuancé, de blanc et de rose.

Découvrez-moi

Synonymes
Amaryllis de Rouen, Fleurs de la Réunion< Description
Le genre compte plus de 70 espèces originaires des Antilles, du Brésil ou du Mexique, mais ce sont surtout des hybrides dits horticoles ou hollandais qui sont présents dans les étals de nos jardineries. Les grandes fleurs en trompette des hippeastrums apparaissent avant le feuillage et se dégagent du bulbe, portées par une hampe solide et creuse de plusieurs dizaines de centimètres. Bien que la floraison soit courte, cette plante est commercialisée dans le monde entier car, soit naturellement (zones tropicales), soit forcée (climats tempérés), elle porte ses fleurs roses, blanches ou avant ou autour de Noël. A la Réunion, l’hippeastrum reginae est remarquée dans les jardins dès le mois de septembre.

Croissance
lente

Système racinaire
tubéreux

Période de floraison
De septembre à décembre pour les sujets installés au jardin. Des bulbes forcés en pot arrivant d’Europe sont décalés dans leur floraison.

Mois de floraison
septembre, octobre, novembre, décembre

Couleur de floraison
Selon les cultivars : rouge intense, rouge vif, blanc, crème, rose, blanc marginé de rose ou de rouge, etc.

Type de feuillage
caduc

Hauteur adulte
60 cm

Hauteur à maturité
50 cm à 1 m

Etalement
30 cm

Etalement à maturité
10 à 50 cm

Particularités
toxique

Saisons d’intérêt
automne, hiver

Cultivez-moi

Conseils de culture
A la Réunion, vous pouvez planter le bulbe directement en terre, affleurant de 2 ou 3 cm, dans un mélange drainant et riche en matière organique et ce, de préférence au soleil ou sous une ombre légère. L’hippeastrum se comporte également très bien en pot. Proscrivez une zone trop ventée qui nuirait à la croissance de la tige florale et à l’équilibre global de la plante. On peut également soutenir la tige par un tuteurage adéquat. Ce bulbe apprécie un substrat frais et arrosé régulièrement, notamment à sa sortie de période de repos végétatif (hiver austral) et pendant sa période de croissance. Apportez un engrais plante fleurie pendant cette période. Arrêtez complètement les arrosages une fois la tige et les feuilles desséchées. Coupez le tout et placez votre pot au frais et au sec jusqu’au mois de septembre de l’année suivante.

Exposition
soleil, lumineux sans soleil direct

Rusticité
peu rustique

Zone de rusticité
10 (-1 à 4°C), 11 (4 à 10°C), 12 (10 à 16°C)

Type de sol
Riche en matière organique et drainé

Humidité du sol
modérément humide

Résistance aux maladies
très bonne

Utilisation au jardin
massif, pot

Période de plantation
mars avril

Densité (par m²)
5

Profondeur de plantation
laisser émerger le bulbe de 2 à 3 cm

Arrosage
Fonction du stade de développement :- repos végétatif : pas d’arrosage ou quasi- croissance : deux fois par semaine- fin de floraison et séchage : 1 fois par semaine puis tous les 15 jours

Un peu de botanique

Origine
Antilles, Brésil, Mexique

Famille botanique
Amaryllidaceae

Auteur
William Herbert, 1778 – 1847

Un peu de botanique
Les feuilles sont peu nombreuses (3 à 7), rubanées et arquées, dans un même plan. Du bulbe (diamètre 10 cm) émerge une haute tige portant à son extrémité 3 à 5 fleurs dont le diamètre peut atteindre 25 cm au maximum. Ses fleurs en trompette dont les pétales semblent veloutés, paraissent avant les feuilles. Elles ont 6 pétales d’apparence similaire, 3 intérieurs et 3 extérieurs, les étamines sont saillantes. Du fait de l’éclosion des fleurs de la tige en décalé, la floraison s’étale sur une période de 2 mois.

Le saviez-vous ?
La plante entière est toxique pour les mammifères. En revanche, elle est appréciée des limaces et escargots qui dévorent ses feuilles, protégez-là !

Retour vers toutes les fiches