fbpx

Entretenir sa haie de bambous

haie de bambous

Originaire d’Asie du Sud-Est, le bambou est extrêmement présent dans la nature réunionnaise. C’est un élément tropical typique du jardin Créole. On peut considérer La Réunion comme une terre de bambou, car le climat tropical convient très bien à cette plante. Elle  appartient à la famille des Poaceae (graminées). Le bambou pousse sur des sols et dans des conditions microclimatiques différentes : dans les ravines, les hauts et sur le littoral. La classification botanique admet 2 tribus de bambous, dont les Bambuseae, originaires des régions tropicales et subtropicales et qui sont ceux que l’on retrouve sur l’île. Le bambou est très apprécié des réunionnais pour ses qualités de rempart naturel au vent. Implanté et taillé sous forme de haie, c’est un brise-vue efficace.

Les avantages d’une haie de bambous

Planter une haie de bambous dans son jardin présente de nombreux avantages. Outre son aspect esthétique, le feuillage persistant et dense du bambou en fait un élément idéal pour s’isoler de la vue des voisins et ce toute l’année. De plus, c’est un isolant thermique et climatiseur naturel, pour rafraîchir votre case.

Attention cependant au choix de l’espèce. Il existe des centaines de bambous. Pour votre jardin, évitez ce qu’on appelle les bambous traçants « tempérés ». Les rhizomes (les tiges souterraines) s’étendent allègrement et peuvent endommager la maçonnerie du voisinage. Les bambous tropicaux qui poussent en touffe sont conseillés. L’île de la Réunion possède un relief qui permet d’exploiter à la fois les bambous tropicaux (cespiteux) et les bambous tempérés (rhizomes traçants).

Grâce à sa croissance exceptionnelle, certaines espèces peuvent gagner jusqu’à 2 m de hauteur par an. Le bambou est donc très intéressant pour réaliser une haie de séparation au cachet exotique. Un bambou atteint en général sa taille maximale au bout de 4/5 ans. Pour une haie de bambou, renseignez-vous bien à l’avance pour connaître la taille adulte des bambous afin d’anticiper son entretien. Vous avez le choix de différentes hauteurs : 2m, 3 m, 4-5m, et 10m et plus.

Entretenir sa haie de bambous

De façon générale, le bambou est une herbe robuste et ne nécessite pas de soin particulier. 3 grands types de tailles sont pratiquées. La plus importante, la taille d’entretien, consiste à couper les plus vieux chaumes (tige principale du bambou lignifiée). On les reconnaît parce qu’ils sont plus petits ou jaunissent, car ils sèchent. L’objectif est de faire de la place pour laisser respirer les touffes les plus serrées.

Vous allez aussi avoir besoin d’éclaircir votre haie. Pour cela, tailler toutes les branches secondaires sur une hauteur de 2 ou 3 m. Sans mettre à nu votre rideau végétal, vous allez ainsi aérer la densité végétale de votre haie et surtout mettre en valeur la beauté des chaumes.

Pour que votre haie conserve un aspect harmonieux, procédez à une taille d’égalisation. Coupez la pointe des tiges trop hautes. Profitez-en aussi pour supprimer les branches latérales de façon à obtenir une coupe égale en hauteur, mais aussi en largeur. Pour les tiges fines, un sécateur suffira, en revanche, pour des chaumes dont le diamètre dépasse 1,5 cm, vous aurez sans doute besoin d’un coupe branche.

On taille en général les bambous une fois par an. Si vous jugez que l’espèce de bambou que vous avez plantée en haie prolifère trop rapidement, n’hésitez pas à supprimer les jeunes pousses dès leur sortie de terre. Enfin, une astuce : de mai à juin et d’octobre à novembre, des feuilles de vos bambous vont tomber naturellement. Réutilisez-les pour vous en servir comme paillage au pied de votre haie.  Un paillage de feuilles protégera votre sol pour le maintenir propre et sec.

Le bambou endémique de la Réunion

Focus sur Le Calumet, parfois appelé Bambou de la Réunion, (Nastus borbonicus) qui est la variété endémique de l’île de la Réunion. Il est considéré comme un petit bambou, pouvant quand même atteindre 5 à 6 m de haut. Il pousse essentiellement dans les hauts de l’ouest et du nord de l’île. Le Calumet, contrairement aux bambous à rhizomes traçants, a ses tiges souterraines qui forment en surface une touffe autour du pied-mère, sans s’étendre à des dizaines de mètres. Un détail crucial dans le choix de votre bambou. Il était utilisé autrefois comme matériau de construction. 

Autres bambous

Vous pouvez choisir de planter 2 autres espèces de bambous originaux pour l’esthétique de leurs chaumes. Le Bambou noir (Phyllostachys nigra) ravira les amateurs qui recherchent un bambou singulier. Jeunes, les chaumes de ce bambou sont verts, puis noircissent à partir de la seconde année d’existence, jusqu’à devenir complètement noirs. Une touche d’exotisme très appréciée dans un jardin. Ils peuvent monter jusqu’à 10 m de haut et sont réputés pour protéger des embruns et des vents froids et secs. Enfin, le Bambou ventre de bouddha (Bambusa ventricosa Kimmei) a des renflements prononcés de ses chaumes au-dessus de chaque nœud, d’où son nom commun. Planté en haie, son feuillage de couleur vert brillant ornera magnifiquement un bout de votre jardin.

bambou noir
bambous