fbpx

Cultiver avec bonheur l’anthurium

anthurium blog

L’anthurium est une espèce de plante herbacée de la famille des Araceae, qui comprend de 600 à 800 espèces. Élégant, on le reconnaît facilement à son feuillage vernis au-dessus duquel émerge une spathe, une feuille réduite et colorée, au centre de laquelle s’érige un spadice, une sorte d’épi blanc ou rosé de forme pointue qui porte de minuscules et innombrables petites fleurs. Très apprécié des jardiniers pour son aspect décoratif – les spathes sont souvent d’un rouge intense – l’anthurium mesure en général 60 à 80 cm de haut, voir jusqu’à 1 mètre pour certaines variétés. L’anthurium se plaît sous le climat tropical de l’île de la Réunion. Il peut tout aussi bien être cultivé en pot en intérieur, qu’en extérieur au jardin. Voici quelques clés pour vous permettre de réussir la culture de l’anthurium.

Conditions d’exposition et type de sol

En intérieur, veillez à installer votre plante dans espace lumineux, à l’abri des rayons directs du soleil, idéalement dans une pièce humide, comme une salle de bains. Plante tropicale, L’anthurium a besoin de chaleur et d’humidité pour bien se développer. Sachez qu’il supporte mal des températures inférieures à 13° C.

En extérieur dans un jardin, plantez votre anthurium en massifs, idéalement à l’ombre de quelques arbres et à l’écart des courants d’air. En se développant, il vous donnera l’impression d’un sous-bois naturel ! À retenir : une variété d’Anthurium, « la Lady Jane », se prête merveilleusement bien à la culture en massifs ou en bacs.

L’anthurium préfère une terre aérée, oxygénée et bien poreuse. C’est pourquoi vous pouvez mélanger au substrat naturel, de la bagasse (résidu de canne à sucre passé au moulin pour en extraire le suc), des fibres de noix de coco, riches en bio-stimulants, ainsi que des copeaux de fougères arborescentes.

anthurium rouge
anthurium pot

Fertilisation et entretien de l’anthurium

Au jardin, vous pouvez fertiliser votre anthurium avec un engrais en granulé 12-12-17. Adressez-vous à votre jardinerie spécialisée, mais il est possible de compléter ce traitement avec un engrais 10-10-20 en pulvérisation foliaire.

Placée en intérieur, ne vous alarmez pas si votre plante a tendance à vouloir « sortir du pot ». Ce sont ses racines qui la surélèvent et la poussent vers l’extérieur. Pour maintenir un système racinaire particulièrement aéré, il existe différentes formules qui mélangent des ingrédients naturels pour obtenir un substrat idéal.

Pour une plante d’intérieur, vous trouverez dans votre magasin spécialisé un engrais spécial plante fleurie à utiliser simultanément à l’arrosage, toutes les 3 semaines. Un conseil : n’enterrez pas le cœur de la plante et veillez à ce que les racines dépassent légèrement.

N’oubliez pas que l’humidité est vitale pour l’anthurium. N’hésitez pas à vaporiser régulièrement le feuillage en privilégiant l’eau non calcaire, en particulier durant la période de croissance. L’anthurium fleurit toute l’année et est habitué à une forte humidité atmosphérique. 

Enfin, prenez l’habitude d’observer votre plante : des feuilles qui s’enroulent sur elles-mêmes indiquent en général un manque d’humidité atmosphérique, ou un endroit trop ensoleillé. Il est aussi recommandé de couper les fleurs fanées au fur et à mesure. Retenez aussi que l’anthurium n’a pas besoin de taille.

Anticipez les maladies

L’anthurium est naturellement sensible aux agressions extérieures. Des infections bactériennes peuvent survenir, on les repère en général lorsque des taches huileuses apparaissent sur les feuilles. Parmi les envahisseurs nuisibles : des acariens, aleurodes (mouche blanche), cochenilles, thrips ou nématodes (vers rond). Pour prévenir ce genre d’agression, assurez-vous toujours d’utiliser des plants saints. Désinfectez les outils et pulvériser des produits à base de cuivre. Demandez aussi conseil à votre jardinerie spécialisée : suivant le type de nuisible, des traitements appropriés s’appliquent.

À La Réunion sévit la bactériose de l’anthurium (Xanthomonas axonopodis pv. Dieffenbachiae), une bactérie responsable du dépérissement pouvant aller jusqu’à la mort de la plante. Malheureusement, il n’existe pas de traitement chimique pour lutter contre cette bactérie. Mieux vaut donc anticiper et observer vos plants pour éviter une propagation de la maladie à d’autres espèces.

 Les symptômes les plus typiques de la bactériose sont dans un premier temps l’apparition de taches d’aspect huileux, d’une teinte vert foncé, souvent visibles sur la face inférieure du limbe, ou même directement sur la spathe. Puis la feuille se décolore, jaunit, et une nécrose brune apparaît à la base des pétioles. Pour éviter que la maladie ne contamine d’autres végétaux dans le jardin, brûlez les plants atteints.

anthurium blanc
anthurium rouge