Comment protéger son jardin de la sécheresse ?

sécheresse

Le réchauffement climatique n’épargne pas l’île de la Réunion. Les épisodes de pluie se raréfient et les périodes de sécheresse deviennent plus intenses. Pour votre jardin, vous vous demandez sûrement comment lutter efficacement contre des épisodes de canicule qui brûlent vos cultures et les plantes. Focus sur les moyens à mettre en œuvre pour entretenir vos extérieurs durant ces périodes critiques.

Des mesures de bons sens pour lutter contre la sécheresse

Pour éviter une évaporation trop rapide de l’eau après avoir arrosé, privilégiez un arrosage de vos cultures et des végétaux tôt le matin ou tard le soir, mais surtout pas en pleine journée, au plus fort du rayonnement solaire. Lorsque vous arrosez en plein soleil, l’eau va s’évaporer et ne va pas avoir le temps de pénétrer le sol.

Adopter la stratégie : arrosez beaucoup et moins souvent. Objectif : l’eau va pénétrer la terre en profondeur et le système racinaire des plantes va se développer pour aller chercher l’eau plus bas. Arrosez de préférence au pied des plantes, un arrosage plus efficace que celui, automatique, d’un tourniquet rotatif ou d’un arrosage oscillant. Gardez en tête que l’arrosage manuel avec un arrosoir ou un tuyau d’arrosage est de toute façon le plus précis.

Concernant la manière d’arroser, utilisez un arrosoir classique avec une pomme fine pour arroser vos semis, les jeunes plantules et vos plantes les plus fragiles. Si vous utilisez un tuyau d’arrosage, notez qu’il ne sert à rien de tourner le robinet à fond : soyez précis et arrosez au pied des plantations. Un conseil pour le gazon : tondez votre pelouse haute pour qu’elle aille chercher l’eau en profondeur.

Les techniques pour lutter contre la sécheresse

Pour lutter efficacement contre le manque d’eau, le paillage est une protection bien utile. Notez que vous pouvez utiliser le paillage pour tous types de plantations, même pour les plantes en pot. Nettoyez le sol et étalez autour des cultures un paillis composé de cosses de cacao, de paillettes de lin/chanvre, d’un compost… Le paillage protège la terre du soleil et conserve l’humidité. Si vous tondez, utilisez le mode mulching pour conserver la tonte de gazon qui sera aussi utilisée pour pailler. Elle est très efficace au potager (tomates, haricots, salades, navets). Un conseil : dispersez une couche de paillis de 5 à 7 cm d’épaisseur.

Autre technique : le binage. Le fait de biner la terre sur quelques centimètres de profondeur la décompacte : l’eau va pouvoir la pénétrer plus facilement. Si la météo annonce de la pluie, biner juste avant. Autour des arbres et des arbustes jeunes, formez une cuvette autour du tronc d’au moins 5 cm de profondeur. Objectif : faire en sorte que l’eau de pluie ou d’arrosage pénètre en profondeur et éviter le ruissellement. Au potager, formez des rigoles le long des semis pour éviter aussi que l’eau ne ruisselle.

Par réflexe, vous pourriez avoir envie de couvrir les plantes pour éviter qu’elles ne brûlent en plein soleil. Et c’est une erreur de le faire, car vous allez empêcher la photosynthèse de s’accomplir : mieux vaut les laisser respirer.

Savoir l'anticiper

Si vous ne l’avez pas fait, pensez à récupérer au maximum l’eau de pluie pour éviter de tirer sur le réseau d’arrosage en période de forte chaleur. Utilisez des récupérateurs d’eau de pluie, n’hésitez pas en installer plusieurs. Connecter des récupérateurs d’eau sur les descentes d’eau de pluie en provenance des toits (gouttière). Dans votre jardinerie préférée, vous trouverez de nombreux modèles de récupérateurs d’eau. L’eau de pluie peut aussi servir à arroser vos plantes d’intérieur, ou vaporiser vos orchidées. 2 astuces : vous pouvez récupérer de vieilles cuves en zinc ou de vieux tonneaux qui feront très bien l’affaire. En plus d’être plus esthétiques que du plastique, ils sont plus résistants. En effet, certains conteneurs en plastique supportent mal les écarts de température et se fendent. Dans le jardin, si vous employez une cuve de récupération de l’eau non directement branchée à une gouttière, recouvrez le dessus avec un grillage fin pour éviter que des feuilles ne tombent dedans.

Il va faire très chaud et vous partez en vacances ? Installez un arrosage au goutte-à-goutte ; pensez à la fameuse technique de la bouteille d’eau renversée. Si vous avez beaucoup de plans à irriguer, vous trouverez dans votre magasin spécialisé des kits d’arrosage avec une réserve d’eau collective.

Enfin, si vous n’avez pas le temps nécessaire à consacrer à votre potager, en particulier pendant les périodes de sécheresse, sélectionnez dès le départ des plantes qui résistent aux grosses chaleurs. Parmi ces dernières, citons les cactus, les broméliacées, l’épine du Christ, le margousier, la Rose du désert, la lavande, l’origan, le géranium rosat, etc.