Comment installer une piscine hors-sol ?

piscine hors-sol

Sauf si l’on a la chance d’avoir la plage comme terrain de jeu et le bleu de la mer comme horizon, posséder une piscine hors-sol dans son jardin est plutôt une perspective agréable, surtout à La Réunion.

Par piscine hors-sol, on entend les piscines non enterrées, installées « hors du sol » donc. Ces piscines peuvent prendre différentes formes, être composées de divers matériaux avec des structures elles aussi variées. En bois, tubulaire, autoportante, fixe ou démontable : le principe reste le même, à savoir que la piscine vient se poser sur le terrain, ce qui n’implique pas de travaux de terrassement comme c’est le cas pour les piscines creusées, bien qu’il soit également possible d’aménager une piscine hors-sol semi-enterrée.

En préambule

Avant toute chose, il importe de déterminer la taille de votre votre piscine hors-sol. Ce paramètre essentiel  est fonction notamment de la superficie de votre jardin et de l’emplacement que vous pouvez accorder à votre bassin, en tenant compte d’un espace autour afin de circuler. De cet espace disponible pourra ensuite découler la forme la mieux adaptée : ronde, peut-être plus adaptée aux petits espaces, ou rectangle, plus encombrante mais aussi potentiellement plus grande. Et pourquoi ne pas couper la poire en deux en optant pour une piscine octogonale ?

Il est par ailleurs utile d’avoir une idée de la façon dont vous souhaitez utiliser votre piscine. Si vous avez pour projet d’y nager quotidiennement ou simplement de vous rafraîchir, là encore, le choix ne sera pas le même. Pensez aussi à bien choisir l’emplacement, en privilégiant une exposition ensoleillée au maximum afin de bénéficier d’une source de chauffage naturelle. A l’abri du vent et des arbres, vous vous épargnerez les feuilles, épines et autres branches tombées dans l’eau. Et n’oubliez pas la proximité avec une arrivée d’eau pour le remplissage !

La profondeur du bassin est un autre critère à déterminer avant de commencer, de même que le budget, lequel peut en effet varier d’une centaine d’euros à plusieurs milliers.

Piscine hors-sol : et la loi ?

Votre piscine hors-sol est prévue pour être installée moins de 3 mois par an ? Aucune demande d’autorisation préalable n’est requise. Pas d’autorisation non plus si la superficie de votre bassin est inférieure à 10 m2. En revanche, si votre piscine trône dans votre jardin plus de 3 mois par an et qu’elle fait plus de 10 m2 , il vous faudra effectuer une déclaration préalable en mairie. 

La législation prévoit également une distance minimum à respecter, à savoir 3 mètres entre la piscine et la limite de la propriété, cela afin de respecter la tranquillité du voisinage.

Piscine hors-sol : autoportée, tubulaire, en bois ?

En matière de piscines hors-sol, vous aurez le choix entre une piscine autoportée (ou autoportante), l’équivalent d’une piscine gonflable XXL un peu plus sophistiquée, une piscine tubulaire, à armatures métalliques ou encore une piscine en bois. 

Si un bassin autoporté est sans aucun doute le choix le plus économique, c’est également le choix de la facilité. Votre piscine devrait être prête à l’usage au bout d’une heure d’installation environ. Une fois gonflée, et après avoir pris soin de déposer une bâche de protection au-dessous, il suffit de la remplir et de mettre en place le système de filtration ; la pression de l’eau fera le reste et assurera la stabilité. 

La piscine tubulaire est généralement plus imposante, tout en restant accessible en termes de budget. C’est la structure en acier qui assure la solidité et la stabilité du bassin. Selon les modèles, les armatures sont visibles ou non. Le montage de ce type de piscine reste lui aussi très simple et rapide. La résistance aux chocs constitue l’avantage principal de ce modèle.

Quant à la piscine hors-sol en bois, qu’elle soit carrée, rectangulaire ou octogonale, elle conjuge l’esthétisme à la solidité. Un niveau de compétence en bricolage est toutefois conseillé et sera apprécié lors du montage. Si la durée d’installation est supérieure aux deux autres modèles, une piscine hors-sol en bois reste à la portée de tous, surtout lorsqu’elle est vendue en kit.

Place à l'action !

Ça y est ? Vous vous êtes décidé pour le modèle de votre piscine hors-sol et vous n’avez plus qu’une hâte : pouvoir vous baigner ? Alors c’est parti ! Mais avant de gonfler ou d’assembler, selon votre choix, pensez à vérifier la surface de votre terrain, laquelle doit être aussi plane que possible. Si ce n’est pas le cas, un peu d’huile de coude et quelques pelles de terre devraient permettre d’y remédier.

Vous pourrez ensuite disposer une couche de sable à l’emplacement prévu pour le bassin. Au-delà d’éliminer les défauts éventuels du terrain, il assurera une stabilité optimale à votre piscine hors-sol. Pas besoin de dalle de béton ! Votre piscine peut, enfin, prendre place.

piscine hors-sol
piscine hors-sol