Comment installer des pas japonais dans son jardin ?

pas japonais jardin

Installez des pas japonais dans son jardin présente 2 avantages. Tout d’abord, ils matérialisent un chemin pour se rendre d’un endroit à un autre, pour flâner le long d’un massif de fleurs exotiques par exemple ou pour conduire du jardin au potager. Ils vont aussi apporter à votre jardin une note décorative : ils sont très élégants posés sur une pelouse. Ainsi, ils peuvent « casser » l’impression d’un jardin très géométrique en créant du mouvement. Voici nos conseils pour aménager avec succès des pas japonais dans son jardin.

Choix des dalles et marquage

Le commerce propose aujourd’hui une grande variété de dalles japonaises : vous aurez l’embarras du choix pour choisir matière, forme et coloris. Les dalles sont disponibles dans de très nombreux matériaux : l’ardoise, appréciée dans un jardin contemporain, tout comme le grès cérame, les dalles de granit ou les rondins de bois. En outre, les jardineries spécialisées proposent un large choix de pierres reconstituées en bois, pierre ou ardoise… Le pas japonais en pierre (naturelle ou reconstituée) est le grand classique que l’on retrouve dans les jardins traditionnels japonais. Vous êtes également libre de bricoler vous-même vos pas en découpant du bois à la tronçonneuse, ou en utilisant des matériaux de récupération comme la brique et le pavé.

Réalisez le tracé de l’allée. Pour cela, balisez à l’aide d’un tuyau d’arrosage un chemin naturel. C’est le but du pas japonais : donnez l’impression de marcher dans la nature. Tout est possible : un alignement de pierres en ligne droite, une courbe, ou encore une disposition des pierres en quinconces… À vous de décider ! Puis, vous allez disposer les pas le long du tuyau en veillant à un espacement compris entre 60 et 70 cm entre chaque dalle, soit l’équivalent d’un pas. Testez le chemin.

Installation des pas japonais

Une fois le tracé défini, faites le contour de chaque pas à l’aide d’une bêche ou d’un dresse-bordure. Puis, décaissez l’équivalent de la hauteur de la dalle et rajoutez 2 cm supplémentaires qui serviront à disposer un lit de gravier et de sable pour stabiliser les pas quand vous les poserez. Posez vos dalles à côté de leur emplacement et retirer la terre. Repositionnez chaque dalle dans les encoches creusées pour vérifier que tout correspond.

Étalez ensuite dans chaque trou 2 cm de sable pour assurer la stabilité de la dalle. Les perfectionnistes poseront du feutre géotextile. Aplanir le sol avant de reposer chaque dalle. Vérifiez ensuite que chaque dalle affleure au niveau du gazon pour faciliter le passage d’une tondeuse. Contrôlez avec un niveau à bulle que les pas sont bien plats. Calez ensuite chaque dalle en tapotant dessus à l’aide d’un maillet. Enfin, terminez en comblant les interstices avec du terreau ou du sable.

Que se passe-t-il dans le cas où vous souhaiteriez poser des pas japonais sur du gravier ? Dans le cas d’une allée de graviers par exemple, commencez par décaisser le sol en prenant comme repère la hauteur du pas japonais. Place ensuite un feutre géotextile dans le fond de l’allée pour empêcher les mauvaises herbes de pousser. Choisissez l’emplacement des dalles et niveler le sol. Déposez un lit peu épais de sable et de gravier puis, replacez définitivement les dalles en les tassant bien. Terminez en étalant le gravier dans l’allée de sorte que celui-ci arrive au niveau des pas.

Entretien des pas japonais

Pour entretenir des pas japonais en pierre naturelle ou en pierre reconstituée, utilisez un balai brosse avec un mélange d’eau et de savon noir/savon de Marseille (en général pour lutter contre la mousse). Attention à l’utilisation d’un nettoyeur haute pression pour les pierres reconstituées : vous risquez de les abîmer. Veillez aussi à biner autour des pas après l’hiver pour retirer les herbes invasives. De manière générale, les pas japonais ne nécessitent pas un entretien fréquent.

Si vous avez choisi des dalles avec un bois qui n’est pas de classe 4, traitez le matériau au préalable avec un produit spécifique antifongique et insecticide. Repassez une couche environ tous les 2 ans pour protéger le bois. À savoir : si vous habitez une zone très humide et que vous risquez de glisser sur les dalles, appliquez un mélange de résine translucide spécifique et de sable très fin. Une protection efficace contre la mousse et les risques de glissades.

pas japonais
pas japonais