fbpx

Comment entretenir son manguier ?

manguier

Originaire d’Inde, où il est cultivé depuis plus de 4.000 ans, le manguier est un arbre fruitier tropical.  On le retrouve dans bon nombre de jardins et espaces verts à la Réunion. Cet arbre nourricier mais aussi d’ombrage fait partie de notre patrimoine végétal. Il produit la mangue, un fruit de forme ronde, ovale ou réniforme à la chair sucrée. Elle est plus ou moins onctueuse selon les variétés. Très parfumée, la mangue José est originaire de notre île. Elle est aussi la plus consommée. Voici quelques conseils pour entretenir votre manguier dont la longévité peut dépasser un siècle.

Conditions naturelles optimales pour cultiver son manguier

Un manguier peut atteindre 30 mètres de haut et peut vous proposer un coin d’ombre appréciable dans votre jardin. Idéalement, il se plaît à une altitude comprise entre 0 et 700 mètres. Il pousse à des températures comprises entre 24°C et 30°C. Des températures trop basses freineront son développement. Toutefois, des températures nocturnes de 10 à 15°C sur quelques semaines consécutives provoquent la floraison qui a lieu pendant l’hiver austral à la Réunion, de juin à octobre. En journée, si les températures descendent en dessous de 15°C, la pollinisation du manguier ne se fera pas et la floraison ne produira pas de fruits.

Sachez-le, le manguier apprécie peu la pluie au moment de sa floraison. C’est pourquoi il préfèrera une saison très sèche, de 2 à 3 mois, pour entamer sa floraison.

mangues
jeune plant manguier

Une attention aux jeunes plants

Le manguier est cultivé en climat chaud. Ses racines profondes et puissantes lui permettent d’aller puiser très bas l’eau du sous-sol. Pour autant, il est indispensable d’irriguer votre manguier au cours de ses premières années de vie. Arrosez ainsi vos jeunes plants toute l’année. À titre indicatif, il aura besoin de 150 l/mois la 1ère année, 300 l/mois la 2ème année, et 500 l la 3ème année.

Quand votre manguier sera capable de produire des fruits, il n’a plus besoin d’être arrosé durant 2 à 3 mois avant de fleurir. (On estime qu’un manguier de semis atteint sa pleine production vers l’âge de 10 ans).  Une période de stress hydrique pendant laquelle votre arbre a besoin de se reposer avant d’entamer sa floraison. Pendant cette période, la quantité d’eau transpirée par la plante est supérieure à la quantité d’eau qu’elle absorbe. Vous pourrez ensuite recommencer à irriguer votre arbre, si nécessaire, en fin de floraison et jusqu’au début de la récolte.

 

Entretien du manguier

Votre manguier nécessite un sol profond et drainant. Si votre manguier est encore jeune, épandez en couronne du fumier sous la frondaison de l’arbre en utilisant un engrais équilibré en NPK (Azote, Phosphore, Potassium). Votre arbre et ses besoins grandissant, vous augmenterez chaque année votre apport en fumier.

Un conseil : enfouissez et fractionnez ces apports pour les répartir au cours de l’année, car l’azote s’évapore et des épisodes de pluies extrêmes peuvent lessiver le sol. Par exemple, apportez la moitié de la dose totale après la récolte des fruits, 1/4 lors de l’allongement des panicules florales, et un dernier 1/4 au début de la croissance des jeunes fruits.

En complément, pulvériser le feuillage persistant de votre manguier avec des apports liquides en oligo-éléments (Bore, Fer, Manganèse, Cuivre, Zinc, Molybdène et Cobalt).

 

Il existe 2 types de taille pour entretenir votre arbre. Durant les 2 premières années de votre manguier, pratiquez une taille de formation. Vous allez structurer sa taille autour de 3 à 5 branches charpentières insérées à différents niveaux du tronc et régulièrement réparties. Le but : donner de la vigueur à votre arbre fruitier. Faites ensuite une taille d’entretien : supprimer les bois morts, les branches cassées ou abîmées, et celles qui déséquilibrent la forme de l’arbre. Supprimez aussi les branches basses qui traînent au sol jusqu’à une hauteur de 60 à 80 cm : un moyen de supprimer l’accès de votre arbre aux différents parasites.

fruit mangue

Protéger votre manguier des parasites et maladies

Tout comme n’importe quel arbre fruitier, le manguier est sujet à des attaques de très nombreux nuisibles et maladies. La mouche des fruits s’attaque aux fruits arrivés à maturité. Installez des pièges pour éviter qu’elle ne prolifère. Plus difficile à éliminer, le charançon du noyau de la mangue est un coléoptère qui pond ses œufs sur les mangues vertes. Des traitements chimiques à base d’organo-phosphorés sont aussi envisageables pour lutter contre les cochenilles. Dans tous les cas, demandez conseil auprès de votre jardinerie spécialisée pour combiner des mesures préventives à un traitement biologique du problème.

Contre la bactériose – apparition de taches noires sur les fruits ou les feuilles, éliminez systématiquement les branches contaminées. De manière générale, pour éviter le développement des maladies, vérifiez que le sol du manguier soit suffisamment ameubli pour permettre à un excès d’eau de s’évacuer convenablement. La taille participe aussi à l’aération de l’arbre. Enfin, éliminez les éventuelles herbes hautes placées sous la frondaison qui seraient en contact avec le tronc de l’arbre.

manguier arbre
manguier