fbpx

Comment créer son carré potager ?

carré potager

Vous manquez d’espace pour créer un potager ? Vous n’avez pas de jardin ? Le carré potager est une alternative pour cultiver ses légumes préférés sur une petite surface, ou en hauteur, sur son balcon ou sa terrasse, à condition de respecter certaines règles.

Différents types de contenants existent pour créer son jardin potager. Dans une jardinerie, vous trouverez des carrés potagers en kits, ainsi que des pots, des bacs et des jardinières pour les carrés installés en balcon ou terrasse. Le carré potager sur pied, installé dans un bac, par exemple, fait de plus en plus d’adeptes : fini les problèmes de dos et les genoux qui grincent, on cultive son potager debout !

1/ Concevoir et fabriquer son propre carré potager

Mais il est aussi possible de fabriquer son propre carré potager dans son jardin. Une formule économique et facile à réaliser. Utilisez du bois, de préférence non traité pour réaliser le châssis (palettes en bois, planches de coffrage en sapin). Privilégier des bois très denses avec une certaine épaisseur (25 mm) pour leur résistance à l’humidité. Une astuce : protéger les faces intérieures des 4 planches de votre carré à l’aide d’une bâche (EPDM). Vous éviterez ainsi un pourrissement rapide du bois et, en cas de chaleur, le bois chauffera moins pour ensuite diffuser sa chaleur et risquer d’assécher le sol.

Idéalement, un carré potager mesure 120 x 120 cm pour permettre aux plantations du centre de rester aisément accessibles depuis les bords. Prévoir une hauteur de 20 à 30 cm. Vous pouvez ensuite le diviser pour obtenir 16 petits carrés de 30 cm chacun. Mais rien ne vous empêche de voir un peu plus grand avec un rectangle de 2 mètres de long par 1 mètre de large.

Quelle terre pour le carré potager ?

Contrairement à un carré potager sur pied qui est hors sol, vous allez pouvoir surélever votre carré potager pour enrichir le sol sur lequel il est posé. Pour remplir votre carré, un vaste choix s’offre à vous : du compost naturel, différents terreaux disponibles dans votre jardinerie, du paillis organique. Les jardiniers les plus avertis y déposent de la terre végétale, car meuble et riche en oligo-éléments pour disposer d’un sol vivant et optimiser la rétention d’eau. Ils complètent le dernier tiers du carré avec du compost végétal.

D’autres techniques existent comme la butte en lasagne. Une méthode de remplissage qui permet d’alterner des couches de matières organiques sèches (branches broyées, paille, feuilles mortes) avec des couches de matières humides (tonte de pelouse, fumier frais, compost maison).

Dans tous les cas, éviter de remplir votre coffre uniquement à base de terreau et de compost. Au moins 1/3 du carré doit être rempli d’argile et de matières organiques décomposées. Surtout, avant de mettre en terre vos semences :  arrosez votre substrat, jusqu’à ce qu’il soit détrempé.

2/ Cultiver son carré potager

Pour planter vous avez l’embarras du choix entre des légumineuses (haricots, lentilles, fèves, pois), des carottes, du chou, des plantes aromatiques, de la papaye, de l’ananas, de la patate douce, de la citrouille, des oignons, des radis, des salades et tous les fruits d’arbres tropicaux (mangue, zatte, zévi). Attention cependant à la tomate qui est sensible aux maladies et parasites, et délicate à faire pousser sur l’île. Elle est généralement cultivée exclusivement en serre, hors-sol.

Diversifier les cultures

Pour démarrer votre carré potager, gardez en tête de diversifier vos plantations. C’est la grande différence avec la planche potagère où des dizaines de plants de la même espèce et variété sont alignés. L’idée est de mélanger des légumes dans chaque case de votre carré potager pour récolter en abondance. Avant de se lancer, il peut être judicieux d’établir un plan de culture, car toutes les associations de légumes ne sont pas heureuses. Les salades, les plantes aromatiques et les choux se marient très bien. À contrario, l’oignon ne s’accorde pas avec les légumineuses.

Soyez pratique, un carré potager offre une surface de culture limitée. Plantez les semis de légumes que vous consommez en grande quantité et limitez dans le même temps les légumes vivaces qui prennent plus de place. Soyez astucieux et gagner de la place : plantez simultanément dans le même carré des carottes et des radis. Alors que les radis poussent très vite, les carottes mettent du temps à germer.

Notez les plantes qui ont besoin d’un fort ensoleillement comme l’aubergine ou le poivron, de façon à bien les exposer pour leur faire bénéficier du meilleur ensoleillement possible…

Organiser une rotation des cultures

Enfin, faites-en sorte de pratiquer une rotation de vos cultures dans le temps. Pourquoi ? En cultivant un légume plusieurs fois de suite au même endroit, vous risquez d’appauvrir le sol puisque les mêmes ressources seront puisées consécutivement. En organisant une rotation de vos cultures, vous pourrez aussi plus facilement gérer des apports de compost ou d’engrais. Vous êtes prêt ? À vous de jouer maintenant !

Laissez un commentaire