Comment choisir sa tronçonneuse ?

tronçonneuse

La tronçonneuse est l’outil indispensable pour couper et débiter du bois pour l’hiver, élaguer des branches, tailler des haies ou des arbustes. Il existe sur le marché un vaste choix de modèles :  thermiques, électriques ou avec batteries.  Comment s’y retrouver pour faire le bon choix ? Dans cet article, nous éclairons la question pour bien choisir l’outil de coupe adapté à vos besoins.

Tronçonneuse électrique ou thermique ?

Pour guider votre achat, vous allez devoir opter pour une tronçonneuse thermique ou électrique.

La tronçonneuse thermique (avec carburant) est plus puissante (740 à 6.400 W) qu’un modèle électrique. Elle est recommandée pour les gros travaux de coupe, comme l’abattage du bois. Elle procure une grande liberté de mouvement. En revanche, elle est bruyante, plus lourde, consomme du carburant et nécessite un entretien régulier.

 

La tronçonneuse électrique est moins puissante (de 1.400 à 2.400 W) qu’un modèle thermique. C’est un choix écologique, puisqu’elle ne rejette pas de gaz. Maniable et légère, plus silencieuse, le démarrage se fait instantanément, mais il faut avoir à proximité une rallonge ou une prise de courant.

La tronçonneuse sans fil qui fonctionne avec une batterie au lithium-ion (de 18 à 58 V) rechargeable sur secteur, a aussi l’avantage d’être plus facile à manier, car plus légère. En revanche, avec un plus petit moteur (600 à 1.000 W) et une autonomie réduite, elle est réservée aux travaux modestes, comme l’élagage ou la coupe de petites branches.

Une tronçonneuse suivant l’usage

Pour choisir la tronçonneuse adaptée, posez-vous la question de son utilisation. Ainsi, pour les petits travaux du jardin, comme l’entretien des arbres, arbustes, coupe de petites et moyennes branches, une élagueuse électrique ou thermique fera l’affaire. C’est une tronçonneuse de petite taille, légère et maniable. Dirigez ensuite votre choix sur la puissance du moteur et la longueur de coupe (longueur du guide de chaîne). Pour travailler en hauteur, des modèles sur perche existent.

 

Si vous ne faites qu’un usage occasionnel de votre appareil, pour entretenir des arbres en coupant leurs branches, ou pour débiter du bois de chauffage, optez pour une tronçonneuse électrique ou sur batterie. En revanche, si vous avez besoin de faire un usage régulier de votre tronçonneuse, pour couper et abattre, faites le choix d’une tronçonneuse thermique avec une puissance petite ou moyenne et une longueur de coupe de 35 à 40 cm. Avec un modèle électrique, vous vous sentirez rapidement limité par le cordon, pour un modèle sur batterie, par l’autonomie.

 

Enfin, pour un usage intensif : abattage d’arbres, élagages fréquents, choisissez une tronçonneuse thermique. À savoir : dans ce cas, le guide de chaîne doit être au moins aussi long que le diamètre du tronc. À titre de comparaison, les modèles sur batteries les moins puissants ont une longueur de coupe limitée à 25 cm. Les tronçonneuses électriques peuvent couper du bois d’un diamètre maximum de 45 cm. Au-delà de 45 cm, c’est le modèle thermique qui s’impose.

Autres critères pour choisir sa tronçonneuse

2 autres critères rentrent en ligne de compte pour le choix de votre tronçonneuse : la nature du bois que vous allez couper, et le confort d’utilisation de l’engin. Retenez que le guide de chaîne doit toujours être égal ou supérieur au diamètre du bois à tronçonner. Pour les arbres au bois dense, ce qui est le cas des bois exotiques de La Réunion, il est recommandé d’utiliser une tronçonneuse puissante. À l’inverse, les bois les moins durs comme les arbres fruitiers, sont plus faciles à tronçonner et nécessitent un modèle moins puissant. Sachez aussi qu’il existe différents modèles de chaînes, qui s’adaptent en fonction de la densité du bois.

 

Parmi les critères de choix, ne sous-estimez pas l’ergonomie de votre future tronçonneuse. Si le modèle choisi s’avère trop lourd à porter sur la durée, ou ne s’équilibre pas bien, vous devrez fournir plus d’effort. Essayez les modèles avec vos 2 mains et prêtez attention à la position des commandes pour trouver un modèle avec lequel vous serez à l’aise. Sur les modèles de tronçonneuses thermiques, les poignées anti-vibration sont vraiment un plus. Attention aussi au volume sonore de l’engin, nous n’avons pas tous la même tolérance au bruit ; les moteurs thermiques sont beaucoup plus bruyants que les modèles électriques.

 

En ce qui concerne les accessoires, les modèles thermiques offrent aujourd’hui une grande variété d’options. Certains modèles sont équipés de systèmes facilitant le démarrage de la machine à froid (lanceur assisté par ressort). D’autres comprennent un tendeur de chaine rapide (ou semi-automatique) qui permet de tendre et de remplacer la chaîne sans utiliser d’outil, grâce à une molette. Une fonction bien pratique dans le cas d’un usage intensif de votre tronçonneuse, car il faut tendre la chaîne de votre tronçonneuse régulièrement. Toujours dans le cas d’une utilisation intensive, certains modèles sont équipés de systèmes anti-vibrations.

tronconneuse
tronconneuse