fbpx

Comment avoir des œufs frais tous les jours ?

oeufs frais

Vous êtes de plus en plus nombreux à installer un poulailler dans votre jardin. Pour beaucoup, c’est le rêve de ramasser, au petit matin, des œufs frais naturels à consommer tout de suite. Élever des poules pondeuses et obtenir des œufs quotidiennement est à la portée de tous. Voici quelques conseils et des routines élémentaires à respecter.

Un environnement avec de l’espace

Les poules n’ont pas besoin de coq pour pondre. En revanche, si vous souhaitez des poussins, la présence d’un coq est nécessaire pour féconder la poule. En moyenne, une poule commence à pondre à l’âge de 20 semaines et durant les 7 premières années de sa vie. À partir de 8 ans, elle ne pond plus. Sachez aussi qu’à partir de 3 ans, une poule pond beaucoup moins.

Selon la race, une poule pond en moyenne de 150 à 300 œufs par an. Comptez 3 à 4 poules pour couvrir régulièrement les besoins d’une famille. Un conseil : pas de coq pour les basses-cours réduites, il « épuiserait » les pensionnaires. On compte 7 à 8 poules pour un coq.

Pour des poules pondeuses en bonne santé, il est important d’installer un habitat (le poulailler), mais surtout de leur laisser un lieu de vie suffisamment grand. On estime raisonnable un espace de 10 m2 par poule. La solution la plus simple est souvent d’installer un enclos. Si votre jardin vous le permet, une astuce consiste à diviser le terrain en 2 parties, et d’y alterner la présence des poules. Ce qui permet à la végétation de repousser, car les poules grattent le sol et mangent de tout (insectes, herbes, fleurs, vermisseaux…).

poules
poules

Une nourriture variée

La nourriture joue un rôle important dans la santé des poules. Une poule en mauvaise santé ne pondra plus. Comme pour l’humain, elles ont besoin d’une alimentation variée, ce qu’elles font en picorant dans leur enclos. Si votre espace est réduit et que les poules mettent rapidement le terrain à nu, apportez-leur quotidiennement de grandes quantités d’herbes, comme les mauvaises herbes du jardin. Nourrissez-les aussi avec les épluchures du repas.

Vos poules ont besoin de protéines, mais encore plus de céréales et de graisses. C’est pourquoi vous pouvez compléter leur nourriture avec du blé mélangé avec un peu de maïs. Dans votre magasin spécialisé, vous trouverez une large gamme de mélanges de céréales en graines, selon l’âge et les besoins de la cocotte. Pensez-y : rajouter dans les céréales du sable et du gravier pour faciliter la digestion des aliments.

En plus des aliments essentiels, nourrissez vos poules avec des coquilles d’huître broyées, bénéfiques pour la qualité de la coquille d’œuf. Là encore, des compléments alimentaires existent, renseignez-vous. Quelques conseils : les poules aiment manger à heures régulières, nourrissez-les toutes au même moment et avec des aliments propres et secs. Enfin, semez vos graines dans tous l’enclos : les poules adorent se déplacer pour picorer.

Poulailler et pondoir

Vos poules pondeuses ont évidemment besoin d’un chez-soi pour s’abriter et se reposer. Prévoyez de construire ou d’acheter un poulailler – ce ne sont pas les modèles qui manquent – que vous orienterez de préférence au sud avec un auvent pour protéger vos cocottes de la pluie. Pour 3-4 poules, un poulailler de taille moyenne fera l’affaire.

Les accessoires du poulailler sont la mangeoire pour les aliments, l’abreuvoir pour l’eau, le perchoir pour se percher, et le pondoir pour couver. Le pondoir ou nichoir à poule est l’espace aménagé indispensable à l’intérieur du poulailler dans lequel vos poules vont prendre l’habitude de pondre et couver leurs œufs. Aujourd’hui, les magasins spécialisés proposent des poulaillers avec pondoir intégré, les modèles en bois sont très prisés.

Votre poulailler devra bien fermer pour mettre à l’abri vos poules des intempéries. Garnissez de paille le sol du poulailler et ceux des pondoirs pour les garder au sec. Idéalement, pour une meilleure isolation, surélevez par un plancher le sol du poulailler.

oeufs

Un entretien régulier

Tous les jours, enlevez les fientes du poulailler, nettoyez l’abreuvoir, changez l’eau (une poule boit jusqu’à 1L d’eau/jour), et remplacez la litière. Nettoyez une fois par semaine le poulailler et ses accessoires. Désinfectez-le plusieurs fois par an avec des produits naturels comme le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude. Objectif : éviter la propagation des maladies et des parasites aviaires.

Avec ces précautions, vous devriez mettre vos poules pondeuses dans les meilleures conditions de ponte. Derniers conseils : la poule est un animal sociable (pas de poule isolée ou seule), elle a besoin d’espace pour gambader toute la journée. Une poule bien nourrie pond des œufs à la coquille solide. Quant au choix de la race de poule, votre magasin spécialisé saura vous orienter sur une poule au profil de « pondeuse ».

oeufs
poule