Comment arroser mes plantes en mon absence ?

arroser mes plantes

Vous vous absentez quelques jours, quelques semaines pour prendre vos grandes vacances annuelles, et vous vous demandez comment arroser en votre absence vos plantes ? Nous avons fait le tour de la question. Nous vous proposons systèmes et astuces pour continuer d’arroser vos plantes d’intérieur et aussi celles de votre potager.

Les techniques les plus simples pour arroser mes plantes

Commencez par privilégier le bon sens. Si vous avez de belles plantes d’intérieur en pot, déplacez-les à l’ombre, de préférence dans un endroit frais (la salle de bains par exemple) avec un accès minimum à la lumière du jour. Protégez vos plantes du soleil direct et surtout du vent. Dans le cas où il serait compliqué de déplacer les pots, réaliser un paillage pour réduire l’évaporation de l’eau contenue dans les pots avant votre départ. Faites la même chose pour les cultures de votre potager, le paillage permet de garder la terre humide.

Pour vos plantes d’intérieur, sachez qu’il existe des pots et bacs à réserve d’eau. Votre plante y puisera l’eau dont elle aura besoin en votre absence. Attention cependant : ces pots ne sont pas faits pour les plantes à racines longues. Autre astuce à connaître : les billes d’argile que vous placez au fond de votre pot : elles stockent l’eau et permettent aux racines d’être humides en permanence.

Connaissez-vous la technique de « l’arrosage à la mèche » ? Il s’agit d’une technique par conduction d’eau extrêmement facile à mettre en place. Installez un récipient d’eau au-dessus de votre plante. Reliez ensuite le contenant d’eau à la plante avec un fil de laine épais (enterrez-le bien dans le substrat de votre plante). Arrosez la plante ou laissez tremper la mèche plusieurs heures. La mèche en laine va conduire l’eau du récipient jusqu’à la plante, grâce au phénomène de capillarité.

Les systèmes de goutte à goutte à faire soi-même

C’est probablement la technique d’arrosage la plus populaire pour irriguer en votre absence des pots de fleurs ou de petits arbustes sur une terrasse. Prenez une bouteille d’eau de 1,5 L, 2 L ou 5L. Coupez le fond de la bouteille et percez de petits trous dans le bouchon. Une astuce : faites chauffer avec un briquet une aiguille ou utilisez un cure-dent pour faire les trous. Enfoncez ensuite la bouteille remplie d’eau à l’envers, directement dans le substrat, pour une irriguer lentement mais sûrement votre plante.

Vous pouvez tester une autre technique avant votre départ, assez proche de la précédente et basée sur le principe de capillarité. Prenez une bouteille d’eau remplie, faites un trou dans sa partie supérieure, avec une aiguille chauffée. Placez le cure-dent dans le trou et plongez la bouteille, tête renversée, dans la terre. Terminez en faisant des trous dans le haut de la bouteille pour permettre à l’air de rentrer. Le cure-dent va servir de conducteur à l’eau.

Vous pouvez perfectionner le système de bouteille en achetant dans le commerce des cônes d’arrosage microporeux. Il suffit de visser le cône sur le goulot de la bouteille et d’en percer le fond, puis plantez la bouteille à l’envers, le cône plongé dans le substrat. Il s’agit d’un système utilisé aussi bien pour les plantes d’intérieur, que pour celles en extérieur de votre potager.

Le système de goutte à goutte est astucieux, mais si vous avez beaucoup de plants à arroser, vous n’allez pas utiliser le système d’arrosage par bouteilles individuelles pour chaque plante. La solution : rendez-vous dans votre magasin spécialisé pour acheter un kit d’arrosage avec une réserve d’eau collective, on parle aussi de système multi-pots. Le principe reste le même, il inclut une canne-siphon plongée dans un bac d’eau ; les cônes en céramique sont quant à eux reliés en série par un tuyau souple.

Les solutions d’arrosage automatique

Si vous avez une prise électrique et un robinet à proximité de vos plantations, vous pouvez mettre en place un véritable arrosage automatique goutte à goutte, à acheter dans votre jardinerie spécialisée sous forme de kit. Vous trouverez un système de tuyaux et des goutteurs. Vous avez la possibilité de compléter votre installation avec un programmateur. Ce dernier déclenche l’arrosage au pied des plantes, pour la durée souhaitée, aux jours et heures programmés. En général, ce type de système est assez facile à installer. Vous pouvez l’utiliser tout le long de l’année, adieu l’arrosage manuel !

Enfin, si vous n’avez pas de robinet, sachez qu’il existe des systèmes d’arrosage intégrant une pompe. Là encore, rendez-vous dans votre magasin spécialisé pour trouver un kit d’installation complet. Vous trouverez : un réservoir de grande capacité, des tuyaux, une pompe, plusieurs répartiteurs et un transformateur avec minuterie.

arroser mes plantes
hoya carnosa