Comment aménager un jardin zen ?

jardin zen

Le jardin zen est très tendance. Inspiré des jardins à la japonaise, c’est un lieu de médiation et de bien-être, destiné à oublier le stress de la vie quotidienne. Alors, comment aménager ce havre de paix dans votre jardin ? Nous vous donnons quelques règles pratiques et les éléments utiles à la création d’un jardin zen.

Construire l’espace du jardin zen

Le jardin zen est synonyme de lieu intime et cosy, vous n’avez donc pas besoin d’une grande surface pour aménager votre jardin : si vous habitez par exemple en pleine ville, il est tout à fait possible de réserver un bout de jardin, suffisant pour vous détendre. Une étendue mêlant partie ombragée et mi-ombragée est l’idéal, mais pas indispensable.

Commencez par nettoyer l’espace consacré à votre jardin : supprimez tous les végétaux et les mauvaises herbes. Aplanissez ensuite le sol. Une astuce : installez un feutre géotextile qui contribuera à éviter la repousse des mauvaises herbes.

Pour délimiter les extérieurs de votre jardin, installez, par exemple, une palissade en bambous ou une haie de bambous naturelle. Le bambou est un végétal très utilisé dans les jardins japonais, et que l’on retrouve naturellement sur l’île, profitez-en ! Autres possibilités : posez des lambourdes de bois exotiques pour vous protéger des regards, ou un treillis de jardin en bois d’inspiration « zen » ; installez des piquets d’ardoise ou posez simplement des galets qui vont maintenir le feutre géotextile en place.

Aménagez votre jardin zen

Quels sont les éléments essentiels d’un jardin zen ? Il y en a 4 : des composants minéraux (pierres, pas japonais, gravier, sable), de la végétation, de l’eau (fontaine, mini-bassin) et éventuellement des éléments en bois. Quelques règles à respecter : contrairement au jardin créole qui met en avant les couleurs vives des plantes tropicales de la Réunion, le jardin zen privilégie un certain minimalisme : optez ainsi pour des végétaux dont les couleurs dominantes sont le vert et le blanc. Privilégiez ainsi des végétaux au feuillage neutre comme le buis en arrière-plan. Exit les couleurs flashy ! Rappelez-vous aussi que les jardins japonais, à l’opposé des jardins occidentaux qui privilégient la symétrie, aiment le déséquilibre et les lignes courbes.

Passez maintenant à l’action. Pour les éléments minéraux, disposez au cœur de votre jardin des pierres brutes ou en mousse. Pour casser un paysage monotone : disposez certaines pierres à la verticale, et les plus plates à l’horizontale. Utilisez par exemple des pas japonais en pierre pour tracer un chemin dans votre jardin zen.

Côté végétal, plantez au centre de votre jardin, à côté des pierres, des bambous nains, un pin, ou une fougère (il existe sur l’île une grande variété de fougères et de plantes épiphytes), le tout de préférence dans un pot en terre de manière à ne pas trouer le revêtement géotextile. Pensez-y : au sol, choisissez des espèces naines ou à croissance lente. Cultivez par exemple des arbres bonsaïs. Autre choix possible : des formes naines du Cryptomeria ou Cèdre du Japon. On installe en général des érables du Japon en bordure du jardin. Attention cependant, cet arbre préfèrent les conditions climatiques des « Hauts » de l’île au littoral. N’hésitez pas à demander conseil auprès de votre jardinerie spécialisée.

Pour l’eau, creusez un petit bassin et glissez-y des poissons et éventuellement quelques plantes aquatiques comme des lotus et des nénuphars.

Embellissez-le

Les composants principaux en place, vous pouvez soigner la présentation de votre jardin. Sur la parcelle que vous avez délimitée, disposez une épaisse couche de graviers blancs ou de sable (granulométrie moyenne). Dans la tradition des jardins zen, vous pouvez ratisser légèrement le sol en ligne droite. Autour des pierres disposées, créez des mouvements ondulatoires.

Outre les pierres, vous trouverez aisément dans le commerce des rochers ou encore des boules de grès pour enrichir la présence minérale au jardin. L’eau est un élément important qui va apporter une douce musicalité reposante au jardin. Choisissez une fontaine, ce ne sont pas les modèles qui manquent : de la traditionnelle fontaine à bascule japonaise « shishi odoshi » à la cascade.

Quelques objets décoratifs peuvent embellir votre sanctuaire japonisant : trouvez et posez des totems ou des statuettes d’inspiration asiatique. Ajoutez 1 ou 2 lanternes, en bambou, rotin ou autre matériel naturel que vous placerez dans des endroits stratégiques. Pour les amateurs des principes Feng Shui, installez un carillon qui, à la moindre brise légère, fera résonner une douce mélodie. Enfin, si vous avez la chance d’avoir un grand jardin, installez du mobilier aux lignes simples et surtout conçu avec des matériaux naturels.

jardin zen
jardin zen