Choisir et installer un éclairage extérieur dans son jardin

éclairage extérieur

Votre jardin et votre terrasse/pergola méritent d’être mis en valeur. Non seulement l’installation d’un éclairage extérieur embellira et valorisera certains éléments du jardin comme un arbre, un massif de plantes tropicales, la piscine, mais il sécurisera aussi certaines zones extérieures comme l’allée d’accès à votre maison. Nous faisons ici le point sur ce que vous devez mettre en œuvre pour installer un éclairage extérieur suivant vos envies.

Choisir les éclairages suivant vos besoins

Il existe aujourd’hui un grand choix dans les types d’éclairages d’extérieur.

  • Les spots sont plébiscités, car ils sont orientables et faciles à installer. Ils diffusent une lumière douce et en faisceau : idéal pour créer une ambiance feutrée. En outre, on peut choisir de projeter des lumières colorées pour mettre en scène son jardin.
  • Les appliques ou lampes murales sont plus souvent dédiées à l’éclairage direct d’une porte d’entrée, d’une terrasse, et peuvent mettre en valeur une façade.
  • Les bornes et balises ont avant tout une fonction pratique : elles permettent de sécuriser les allées d’accès et les abords de la terrasse. La richesse des modèles sur le marché en fait un élément de décoration extérieure supplémentaire. Vous aurez le choix entre des modèles élégants ou contemporains, avec des hauteurs variées. Elles offrent un éclairage subtil et diffus.
  • Les projecteurs LED sont appréciés pour mettre en valeur la beauté d’un arbre ou d’une plante. Ils sécurisent l’accès à votre propriété : en éclairant puissamment le jardin, ils dissuadent des personnes mal intentionnées de s’introduire chez vous. Ils sont souvent équipés d’un détecteur de mouvement: ils s’allument automatiquement pour vous faciliter l’accès au garage ou à la maison.
  • Les lampadaires d’extérieur sont déclinés dans de multiples styles, vous aurez l’embarras du choix ! Vous trouverez aussi bien des modèles à installer pour votre terrasse ou des lampadaires extérieurs design, que des modèles plus classiques, comme un réverbère extérieur ou un potelet, plus discret.

Posez-vous la question du type d’énergie que vous souhaitez : électrique, solaire ou à piles ? Les éclairages solaires, plus écologiques, ont désormais la cote. Ils existent dans tous les modèles (applique, spot, lampadaire, projecteur, lampe de jardin). Ils vous feront faire des économies d’énergie et ne nécessitent aucun branchement.

Installez un éclairage extérieur

Une fois le type d’éclairage choisi, vous allez réaliser des travaux électriques. Dans l’ordre, voici les différentes étapes à réaliser :

  • Commencez par dessiner un plan de l’espace sur lequel figurera : votre maison, l’emplacement du tableau électrique, votre jardin avec ses allées, points d’eau, abris, terrasse, les emplacements souhaités pour vos dispositifs d’éclairage, et la disposition des éventuels futurs câbles électriques. N’oubliez pas d’inclure l’endroit où le raccordement avec la terre se fera, prévoyez des longueurs de câbles suffisantes (distances entre vos éclairages d’extérieur et le tableau électrique).
  • Toujours sur le même plan, vous allez faire figurer le réseau électrique extérieur. Indiquez sur le plan le passage des câbles et l’installation d’éventuelles prises électriques extérieures. Une astuce : prévoyez de tirer les câbles autour de votre terrain pour éviter de passer dans des zones entretenues (passage tondeuse, bêche, râteau).
  • Raccordez ensuite sur votre tableau électrique un disjoncteur différentiel de 30 mA si le courant est à 230 V. C’est sur ce dernier que vous allez brancher votre éclairage extérieur de jardin. Si le courant est à basse tension (12V), les câbles doivent être connectés à un transformateur. Dans le dernier cas, vérifiez que vos équipements disposent de l’indice de protection (IP66 ou IP44) contre l’humidité.
  • Installez les câbles électriques. En vous aidant de votre plan, creusez des tranchées d’environ 60 à 80 cm de profondeur et 25 cm de largeur pour faire passer les câbles. Disposez du sable dans la tranchée, environ 10 cm. Passez les câbles dans des gaines isolantes TPC à l’aide d’un tire-fils. Tirez les câbles électriques depuis votre tableau électrique, jusqu’à une boîte de dérivation extérieure (en respectant la norme NF-C 32-321). Recouvrez la gaine de 10 cm de sable, posez un grillage avertisseur rouge le long de la tranchée et rebouchez avec de la terre. Astuce : marquez discrètement au sol l’emplacement de la tranchée (en cas de réouverture). Enfin, tassez le sol.
  • Posez vos éclairages. Suivant les modèles choisis, les façons de faire divergent. Dans le cas d’un lampadaire : prévoir une fixation au sol. Dans le cas d’un spot enterré : prévoir d’enterrer un cylindre calé sur une couronne de mortier. Dans le cas d’une applique extérieure : installez des chevilles de fixation dans le mur pour placer la base du luminaire.

Quelques conseils supplémentaires : en cas d’éclairages multiples, divisez les circuits d’alimentation afin d’éviter la surcharge de votre installation. Choisissez de préférence un système d’allumage automatique avec un détecteur de mouvements. Certains modèles, plus sophistiqués, permettent de régler la durée, la sensibilité et la portée. Enfin, utilisez des ampoules de type LED sans rayonnement UV, elles ont l’avantage de moins attirer les insectes.

eclairage extérieur massif
éclairage escalier