Chat et chien : comment lutter contre le mal des transports ?

mal des transports chiens

Vous voyagez beaucoup, et pour vous il est inconcevable de laisser votre animal de compagnie seul à la maison ? Dès lors, comment votre chat/chien supporte-t-il les trajets en voiture, train ou avion ? Beaucoup de propriétaires de chats et de chiens consultent un vétérinaire en dernier recours. Pourtant, il existe une méthode pour habituer votre animal aux transports. Focus sur les solutions à disposition pour permettre aux maîtres et à leurs animaux de se déplacer sereinement.

Conditionnez votre animal avant de voyager

Chez le chat ou le chien, le mal des transports provient d’un dérèglement de l’oreille interne qui ne parvient pas à analyser correctement la perception entre les mouvements de la voiture et le fait de rester immobile. Elle envoie des signaux au cerveau qui vont provoquer des vomissements. Le stress et l’anxiété de la situation amplifient les symptômes.

La meilleure solution pour prévenir le mal des transports chez le chat et le chien consiste à les mettre, progressivement, en situation, de façon que le transport ne soit plus assimilé à une souffrance. Voici comment vous y prendre en 3 semaines :

  • 1ère semaine : installez votre chat dans une caisse de transport avec un jouet et une couverture, à côté de vous au niveau du plancher. Installez aussi votre chien du côté passager, au plancher. Notez bien que la caisse de transport est obligatoire quand vous prenez la voiture ou tout autre moyen de transport avec votre chat. N’allumez pas le moteur et restez 1/4h dans la voiture. Objectif : habituez votre chat/chien à un nouvel espace qui ne vibre pas.
  • 2ème semaine : Faites exactement la même chose, mais vous allumez le moteur sans rouler : votre animal va s’habituer au bruit.
  • 3ème semaine : tous les jours, effectuez de petits trajets, de plus en plus longs. Commencez par un trajet de 10 mn puis rallongez-le de 5-10 mn tous les jours pour conditionner votre animal.

Le but est aussi que votre chat/chien associe les voyages à un moment de plaisir. C’est pourquoi, après chaque trajet, vous récompenserez votre chien avec une friandise ! Autre possibilité : faire de la destination du trajet un lieu de promenade et de détente.

Un conseil : avant de prendre la voiture, ne nourrissez pas votre chat/chien durant les 2 heures qui précèdent le voyage, mais laissez-le boire.

Les précautions à prendre pendant le trajet

Votre chat/chien doit être à l’aise. Votre chien doit avoir une place suffisamment grande pour rester en position couchée. L’idéal est d’aménager une cage adaptée à votre chien, posée dans le coffre, et séparée par un filet ou une grille de sécurité. Autre solution : si votre chien est petit, installez-le au pied du passager avant.

Le chat doit se sentir sécurisé dans sa caisse. Vous l’aurez au préalable habitué à son nouvel habitacle à la maison en laissant la porte ouverte. Des jouets et des friandises peuvent vous aider pour l’attirer dedans. Une fois accoutumé, il y a des chances pour que sa cage devienne un endroit de repos. Pendant le transport, votre chat doit avoir à disposition dans sa caisse des croquettes et de l’eau. Si vous prenez des transports en commun (train, avion), il est préférable de recouvrir la caisse.

Qu’il s’agisse d’un chat ou chien, rappelez-vous que le meilleur endroit pour l’installer est au niveau du plancher de la voiture, là où les vibrations du véhicule sont les moins fortes. Le chat doit rester dans sa caisse durant tout le temps de transport.

Pour des raisons de sécurité, il est formellement déconseillé d’installer votre chat/chien sur les sièges arrière de la voiture, ou sur vos genoux. Prenez soin de bien ventiler l’intérieur de la voiture (évitez par exemple de fumer) et ne laissez pas votre animal seul et enfermé, surtout lorsqu’il fait très chaud !

Des solutions si l’animal n’est pas conditionné

Dans le cas où votre animal n’a pas pu être habitué au transport, ou si vous devez prendre dans l’urgence l’avion par exemple, il est possible de recourir aux médicaments. Rendez-vous chez votre vétérinaire pour prescrire à votre animal un traitement adéquat. Les antihistaminiques diminuent les nausées et les vomissements. Et si votre animal est très angoissé, le vétérinaire pourra délivrer des tranquillisants.

Cependant, des solutions naturelles existent aujourd’hui comme des suppléments alimentaires ou l’homéopathie. Chez les chats, l’homéopathie est efficace et pratique, puisque des granulés peuvent se diluer facilement dans de l’eau. D’autres traitements sont envisageables, comme la phytothérapie et l’acuponcture ; mais dans tous les cas, ils doivent être encadrés par un vétérinaire.

Enfin, si vous faites un long trajet en voiture, nous vous recommandons de faire des pauses toutes les 2h00 pour sortir votre animal et le faire boire. Évitez aussi tant que possible une conduite brusque.

mal des transports chat
mal des transports chien