10 outils indispensables pour jardiner

outils jardiner

Que serait un bon jardinier sans ses outils ? Travailler le sol, planter, entretenir le jardin et les cultures : toutes ces actions nécessitent un outillage adapté. Nous vous proposons une liste de 10 outils indispensables pour entretenir son jardin, en particulier le potager, un espace cultivé commun à de nombreux jardins créoles.

Les outils pour travailler la terre

Pour travailler la terre, vous allez avoir besoin d’une pelle-bêche. C’est sans aucun doute le 1er outil à acquérir. Grâce à elle, vous allez pouvoir retourner le sol en profondeur, creuser des trous de plantation, planter, diviser des plantes, mais aussi les déplacer. Un conseil : achetez un modèle dont le manche convient à votre taille pour ménager votre dos ! Regardez le poids du manche, l’ergonomie de la poignée, et optez pour un manche anti-dérapant de préférence.  Dans la même famille, équipez-vous d’une fourche-bêche qui, grâce à ses dents, vous permettra de retourner une terre caillouteuse ou argileuse. Elle vous sera aussi utile pour récolter au potager vos légumes racines.

Choisissez un bon râteau pour niveler et nettoyer votre sol en enlevant les mauvaises herbes et les cailloux. Là encore soyez vigilant sur la taille du manche. Tête en acier ou en plastique ? Le plastique sera toujours plus léger… Le râteau « éventail » possède une tête composée de plusieurs branches longues et fines : idéal pour évacuer les feuilles mortes ou démousser.

Le plantoir sert à ouvrir le sol pour y déposer des graines. Il sert aussi à faire des trous réguliers de même longueur et profondeur pour y repiquer de jeunes plants (légumes, végétaux et fleurs). 2 types de plantoir existent : le plantoir à bulbes dont la tête en acier convient aux légumes-bulbes (carotte, oignon, ail, ciboulette). Le plantoir conique qui creuse des trous plus étroits.

Les outils pour entretenir le jardin

Un bon sécateur est nécessaire pour toutes les opérations de taille. Le modèle le plus classique est le sécateur à lames croisées pour la coupe des végétaux de petite taille, des bois verts ou secs. Comparez ce modèle avec un sécateur à enclume, utilisé pour couper des bois durs ou morts. Dans tous les cas, il s’agit d’un outil du quotidien qu’il faut prendre le temps de choisir. Regardez la prise en main et optez pour des poignées anti-dérapantes.

Investissez dans un transplantoir, une petite pelle incurvée à manche courte et à lame métallique qui permet d’arracher les plants délicatement, sans abîmer les racines. C’est l’outil idéal pour planter des légumes en mottes. Si vous n’avez pas de jardin, mais utilisez des jardinières, des bacs ou des balconnières, elle vous sera très pratique pour transférer du terreau depuis le sac vers le pot. Encore une fois, testez l’outil en main pour une prise ergonomique.

La binette est l’ennemi juré des mauvaises herbes. Elle désherbe le potager comme le jardin. Mais vous pouvez aussi vous en servir pour ameublir et aérer la couche superficielle du sol. Vous connaissez d’ailleurs peut-être l’adage : « un binage vaut 2 arrosages ».

La brouette, l’incontournable pour déplacer et transporter la terre, les végétaux, les mauvaises herbes, les feuilles mortes et les gravats. Comment la choisir ? Prenez en compte les 3 éléments qui la composent : la cuve, le châssis et le système de roulement. Pour la cuve, vous aurez le choix entre 3 matériaux : acier galvanisé, acier recouvert de peinture époxy et polypropylène. L’acier galvanisé vieillit mieux : il résiste au mauvais temps et à la rouille. Les différents châssis supportent des charges différentes. Quant aux roues, les roues pneumatiques gonflées sont plus maniables que les roues pleines traditionnelles et ne laissent pas de traces sur un gazon. Les roues pleines conviennent sur sol accidenté et ne risquent pas de crever.

Autre élément indispensable : l’arrosoir. Faites une distinction entre l’arrosoir à pommeau, pour l’arrosage des semis et des cultures fragiles, et l’arrosoir « de serre » avec son bec long pour asperger d’eau avec plus de précision des plantes en pots, en jardinières ou celles difficilement accessibles.

La cisaille sera votre allié pour couper avec plus de précision qu’un taille-haie mécanique votre haie. Le choix des modèles se fait ensuite en fonction du travail à accomplir : cisaille à lame droite pour couper de l’herbe, des jeunes pousses et des haies à bois tendres ; cisaille à lame ondulée pour couper des rameaux plus durs. Les cisailles à haies à crémaillère ont une puissance de coupe supérieure, intéressant pour couper une très longue haie qui nécessite un effort sur la durée.

Dernier outil indispensable : la serfouette ou rayonnoir. Le manche de ce petit outil se termine par une sorte de racloir qui rappelle la binette, et à l’opposé soit un fer plus étroit et pointu en forme de langue, soit 2 dents pointues en forme de U. C’est l’outil polyvalent par excellence pour creuser, sarcler et aérer le sol du potager.

sécateur
outils jardinage